Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : une dérogation accordée aux chasseurs de la Haute-Saône

La préfète de Haute-Saône a annoncé ce vendredi 6 novembre accorder une dérogation aux chasseurs pendant ce nouveau confinement, afin qu'ils puissent "poursuivre certaines actions de régulation de la faune sauvage".

La préfète accorde une dérogation aux chasseurs de la Haute-Saône (photo d'illustration)
La préfète accorde une dérogation aux chasseurs de la Haute-Saône (photo d'illustration) © Radio France - Anne Fauvarque

La Préfecture de la Haute-Saône accorde une dérogation aux règles de confinement en matière de régulation de la faune sauvage et de destruction des espèces susceptibles d'occasionner des dégâts. 

Eviter les dégâts dans les cultures

"Dans le contexte départemental de réduction impérative des populations de sangliers à l’origine de dégâts importants aux cultures, précise la préfète dans un communiqué, il reste nécessaire de maintenir une régulation de la faune sauvage pour éviter une explosion des dégâts aux cultures, aux prairies, aux forêts et aux biens". Sur les 10.500 sangliers prélevés lors de la dernière saison de chasse en Haute-Saône, plus de 1.800 l’avaient été au cours du seul mois de novembre 2019, précise la Préfecture. 

Sangliers, cerfs, chevreuils

La dérogation concerne la chasse au gros gibiers. Les sangliers, mais aussi les cervidés (cerf, chevreuil) et, très localement, le chamois à l’origine de dégâts dans les forêts et les plantations forestières du département de la haute-Saône, sont concernés. 

En battue ou à l'affût

La préfète de la Haute-Saône, Fabienne Balussou, a donc signé un arrêté ce vendredi 6 novembre 2020, précisant les conditions dans lesquelles les prélèvements de sangliers, cerfs, chevreuils et chamois pourront avoir lieu. Ces prélèvements ne pourront en effet avoir lieu qu’en battue ou à l’affût, et en respectant un protocole sanitaire strict pour limiter autant que faire se peut les risques de transmission du coronavirus. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Toutes les autres activités de chasse demeurent interdites pendant cette période de confinement. 

Chasse interdite dans le Doubs

Pour l'heure, la chasse est toujours interdite dans le département du Doubs. Mais elle est autorisée dans le Jura, où le préfet a pris un arrêté quasi identique à celui de la Haute-Saône, ainsi que dans le Territoire de Belfort.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess