Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Conflit au Proche-Orient : une cinquantaine de rassemblements en France en soutien aux Palestiniens

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Une cinquantaine de manifestations de soutien aux Palestiniens ont été organisées en France et dans le monde ce samedi 15 mai. Les tensions se sont accentuées ces derniers jours entre Palestiniens et Israéliens, laissant place à de violents affrontements avec un bilan humain déjà lourd.

Une manifestation s'est déroulée à Montpellier pour soutenir la Palestine.
Une manifestation s'est déroulée à Montpellier pour soutenir la Palestine. © AFP - Sylvain THOMAS

Les drapeaux palestiniens ont de nouveau été brandis dans les rues de plusieurs villes de France ce samedi 15 mai. Des rassemblements ont été organisés pour soutenir les Palestiniens dans leur conflit face aux Israéliens. De nouveaux affrontements ces derniers jours ont fait une centaine de morts, dont des enfants, et plus d'un millier de blessés de part et d'autres et les tensions ne s'apaisent pas.

D'après le ministère de l'Intérieur, 22.000 manifestants ont défilé dans toute la France et 59 rassemblements ont été organisés. Les cortèges les plus importants ont eu lieu à Paris, Strasbourg (4.000) Marseille (2.000), Lyon et Nantes (1.000).

Au total, 51 personnes ont été interpellées, dont 44 à Paris où, selon des chiffres provisoires du parquet, au moins 14 personnes étaient en garde à vue en début de soirée. Il y a eu deux blessés légers parmi les forces de l'ordre (un à Nice, un à Paris), selon le ministère de l'Intérieur.

Manifestants place du Martroi à Orléans.
Manifestants place du Martroi à Orléans. © Radio France - Patricia Pourrez

A Paris, 2.500 à 3.500 personnes ont manifesté selon le ministère - 4.500 à 5.000 selon les organisateurs - et ce, malgré l'interdiction imposée par la préfecture de police, à la demande du ministre de l'Intérieur, au motif d'un risque de "graves troubles à l'ordre public". Il a été mis en avant le précédent de 2014, lorsqu'une manifestation propalestinienne à Paris avait dégénéré en violences urbaines.

Mais les organisateurs avaient maintenu leur appel au rassemblement : "Parce que nous refusons de taire notre solidarité avec les Palestiniens, et que l'on ne nous empêchera pas de manifester, nous serons présents (au métro) Barbès" samedi "à 15 heures", avaient lancé l'Association des Palestiniens en Ile-de-France, ainsi qu'une petite trentaine d'autres organisations, telles Attac, l'Action Antifasciste Paris-Banlieue, le Nouveau Parti Anticapitaliste.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

De premiers regroupements de personnes ont été constatés dans le secteur de Barbès dès le début d'après-midi, indique la préfecture de Paris. Ils ont aussitôt été dispersés par les forces de l'ordre avec un canon à eau et gaz lacrymogènes. Des banderoles brandies par certains manifestants ont également été confisquées, indique franceinfo. 4.200 policiers et gendarmes sont mobilisés, selon la préfecture de police. Elle avait par ailleurs pris un arrêté de fermeture des commerces dans le secteur de Barbès-Rochechouart

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

D'autres manifestations avaient été interdites, comme à Nice, à Dijon ou à Aubervilliers et Montreuil en Seine-Saint-Denis. 

Ça va durer jusqu'à quand ?

Des rassemblements ont été autorisés dans d'autres villes, comme Montpellier ou Béziers où quelques centaines de personnes ont manifesté ce samedi matin, a constaté France Bleu Hérault. "Depuis que je suis toute petite c'est comme ça, raconte Malika Laja, une manifestante. Et maintenant, je suis grand-mère, et c'est toujours comme ça ! Mais ça va durer jusqu'à quand ?"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Plusieurs centaines de personnes se sont aussi rassemblées à Tarbes et à Pau. "Quand tu es Palestinien tu ne peux pas vivre normalement. Il n'y a pas de sécurité. Pas une minute !", a expliqué une réfugiée palestinienne au micro de France Bleu Béarn.

"Israël agresse la Palestine, il faut être solidaire avec la Palestine pour empêcher que ce massacre continue. Ils ont tout détruit dans beaucoup de villes à Gaza. Il y a des manifestations partout pour essayer d'empêcher ce massacre de continuer", a déclaré à Strasbourg Perrine Olff, porte-parole du Collectif judéo-arabe et citoyen pour la Palestine, et membre de l'Union des Juifs de France pour la paix, indique l'AFP.

A Nantes, les manifestants ont défilé avec pancartes et drapeaux palestiniens dans les mains et au rythme de "Libérez la Palestine" ou encore "Israël assassin".

Les quelque 600 manifestants se sont rassemblés dans le calme, ce samedi après-midi, dans le centre-ville nantais.
Les quelque 600 manifestants se sont rassemblés dans le calme, ce samedi après-midi, dans le centre-ville nantais. © Radio France - Florian Cazzola

A Lille, environ 700 personnes sont rassemblées sur la Grand'place. Les manifestants étaient environ 500 à Tours, 400 à Metz et à Annecy, 300 à Orléans, entre 250 à Clermont, selon la police, et 500, d'après les organisateurs, 250 à Belfort et Avignon ou encore une cinquantaine à La Rochelle et une vingtaine à Annonay, en Ardèche. Ils étaient aussi plusieurs centaines à Rennes, à Nîmes et à Reims, pour demander une paix solide et durable.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Par ailleurs, environ 2.500 personnes ont défilé dans le centre de Madrid en soutien à la cause palestinienne, idem dans plusieurs villes allemandes, dont Berlin, et des milliers de manifestants se sont rassemblés à Londres pour demander au gouvernement britannique d'intervenir afin de faire cesser l'opération militaire israélienne. Des rassemblements ont également eu lieu dans plusieurs villes de Tunisie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess