Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours

-
Par , France Bleu
France

L'Assemblée nationale a voté à la quasi unanimité ce vendredi le doublement du congé paternité de 14 à 28 jours, dont sept jours obligatoires, pour une entrée en vigueur à compter du 1er juillet.

L'Assemblée nationale a voté à la quasi unanimité ce vendredi le doublement du congé paternité de 14 à 28 jours.
L'Assemblée nationale a voté à la quasi unanimité ce vendredi le doublement du congé paternité de 14 à 28 jours. © AFP - JESSICA BORDEAU

L'Assemblée nationale à voté ce vendredi la nouvelle durée du congé paternité passant de 14 jours à 28 jours, dont sept obligatoires. Une mesure réclamée depuis longtemps par les pères qui devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2021

En première lecture, les députés ont adopté par 63 voix pour et deux abstentions cette mesure phare du projet de budget de la sécurité sociale pour 2021. L'Elysée avait annoncé ce doublement du congé paternité le 22 septembre, souligne l'AFP. 

Sept jours supplémentaires dans le cas d'une naissance multiple

Les trois jours du congé de naissance seront toujours à la charge de l'employeur, et les 25 jours restants seront indemnisés par la Sécurité sociale. Comme c'est déjà le cas, sept jours supplémentaires seront ajoutés dans le cas d'une naissance multiple.

Par ailleurs, sur proposition du gouvernement, l'Assemblée nationale a voté le passage de 10 à 16 semaines du congé des familles adoptant un enfant, pour "l'accueillir dans les meilleures conditions". L'amendement vise les familles adoptantes n'ayant pas d'enfant ou un enfant à charge.

Depuis ce mardi 20 octobre, les députés examinent le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour l'année prochaine : 2.000 amendements ont été déposés. Plusieurs mesures phares sont examinées, comme l'allongement du congé paternité mais aussi le financement du Ségur de la Santé qui implique notamment la hausse des salaires de soignants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess