Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Conseillers et éducateurs de justice défendent le système à points d'ancienneté pour leurs carrières

-
Par , France Bleu Vaucluse

Inquiétude des conseillers d'insertion et de probation et les services de protection judiciaire de la jeunesse de Vaucluse. Ils redoutent que la loi de transformation de la fonction publique précarise leur statut. Ils défendent un système à points pour leurs mutations dans les services SPIP et PJJ.

Les conseillers et éducateurs de Vaucluse défendent le principe d'une carrière aux points
Les conseillers et éducateurs de Vaucluse défendent le principe d'une carrière aux points © Radio France - Philippe Paupert

Avignon, France

Les conseillers d'insertion et de probation et les services de protection judiciaire de la jeunesse de Vaucluse refusent l'application de la loi de transformation de la fonction publique. Les 200 conseillers et éducateurs de Vaucluse se mobilisent pour défendre le principe de la carrière aux points.  Rien à voir avec la retraite par points ! C'est l'évolution de leur carrière en fonction des points d’ancienneté qui est remise en cause.  Les agents en colère étaient rassemblés devant le tribunal à Avignon jeudi pour critiquer le "ministère de l'Injustice".

Atteintes aux missions des fonctionnaires

Hélène Berrier, du syndicat  FSU de protection judiciaire de la jeunesse, dénonce une atteinte aux missions des fonctionnaires : "la loi de transformation de la fonction publique nous enlève les droits de mutation avec des points d'ancienneté. A partir de 2020, on est censé muter comme dans le privé avec lettre de motivation, CV, entretien. Ca enlève l’égalité de l'ancienneté qui était le procédé le plus objectif de la fonction publique. C'est le début de la fin de la fonction publique. On a peur qu'on se perde dans nos missions car on pourra nous recruter pour faire autre chose que les fonctions premières des fonctionnaires".

Justice privatisée et statuts contractuels

Christophe Prat est psychologue à la protection judiciaire de la jeunesse de Vaucluse. Il est contractuel et dénonce le démantèlement du statuts et des missions des agents de la justice : "il y a 10 ans le directeur de l'administration pénitentiaire nous avait dit que nous étions l'avenir de la fonction publique car bientôt il n'y aura plus que des contractuels. La logique est de gérer les fonctionnaires comme les contractuels avec des rémunérations variables et des règles de mutation qui n'existent pas. On est dans l'idéologie de modernisation de la fonction publique en mettant à bas toutes les règles. Le droit public qui gère les contractuels est beaucoup moins protecteur que le droit privé. On est dans une situation délirante de précarisation de la fonction publique"

Les manifestants étaient rassemblés devant le palais de justice d'Avignon - Radio France
Les manifestants étaient rassemblés devant le palais de justice d'Avignon © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu