Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Contre la précarité menstruelle, des boites de dons installées dans Poitiers

-
Par , France Bleu Poitou

Pour lutter contre la précarité menstruelle, des points de collectes de protections hygiéniques ont été installés ce samedi 6 mars dans le centre-ville de Poitiers. L'objectif : mettre en avant ce sujet et récupérer des dons pour aider les femmes les plus précaires.

Des boîtes de récupération de protections menstruelles ont été installées dans le centre-ville de Poitiers.
Des boîtes de récupération de protections menstruelles ont été installées dans le centre-ville de Poitiers. © Radio France - Thibault Lecoq

La précarité menstruelle est un enjeu qui prend de plus en plus d'espace dans le débat public. Il s'agit des femmes qui ne peuvent pas acheter de protection périodique quand elles ont leurs règles. Des points de collectes de protections hygiéniques ont été installés ce samedi 6 mars dans le centre-ville de Poitiers : une au centre des Cordeliers, une devant chaque carrefour de la rue Carnot et la place du marché. Cette opération "gentils coquelicots mesdames" est menée par le CCAS de la ville, après une prise de conscience par des femmes bénéficiaire au RSA et suivies par la CCAS, de cette précarité.

Les règles, ce n'est pas tabou." - Alexandra Duval, conseillère municipale. 

Pour Alexandra Duval, conseillère municipale à Poitiers et déléguée à l'action sociale et à l'égalité des droits, les règles ne doivent plus être un tabou. "L'idée, c'est de collecter des dons, mais surtout d'en parler, surtout en cette période où l'on parle beaucoup des droits des femmes, mais il faudrait en parler toute l'année", explique l'élue. Elle poursuit : "l'idée, c'est aussi de sensibiliser les gens au fait que les règles, ce n'est pas tabou. Ça concerne la moitié de la population. Les femmes, dès l'âge de 11, 12, 13 ans et qu'à un moment donné, on en est encore à rendre taboue cette question-là." Pour elle, il faut plus donner accès aux protections hygiéniques qui "restent très chères et qui sont un bien élémentaire."

Les règles coûtent entre 6 000 € et 8 000 € aux femmes durant leurs vies, selon les estimations. Ce n'est pas le seul coût qu'elles supportent. Certaines femmes ne vont pas en cours à cause de la précarité menstruelle. Il y a une inégalité devant l'éducation qui se creuse. En France, d'après l'institut de sondage l'IFOP, près de 2 millions de femmes souffrent de précarité menstruelle.

Les boites de collectes à Poitiers

Cette action n'a duré que l'après-midi, mais d'autres boites de collectes sont installés jusqu'à la fin du mois.

Elles sont :

  • aux centres commerciaux Auchan Poitiers Sud, Géant Casino, 
  • à la maison des étudiants
  • à l'institut régionale du travail social
  • à l'école nationale supérieure de mécanique et d'aéronautique
  • à l'école de designe Nouvelle-Aquitaine
  • à l'association CEMEA. 

Pour une durée indéterminée, il y a une boite à Hôtel de Ville, dans les mairies de quartiers et à la médiathèque François Mitterrand. Pour profiter de serviette ou de tampon gratuits ou à moindre prix, il faut aller dans les épiceries sociales et solidaires ou au CCAS.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess