Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Guéret, une chorégraphie féministe contre la réforme des retraites

-
Par , , France Bleu Creuse

Entre 80 et 100 opposants à la réforme des retraites se sont réunis devant la préfecture de la Creuse mercredi, à Guéret, pour cette huitième journée de mobilisation interprofessionnelle. Des femmes en bleu de travail ont notamment entamé une chorégraphie.

La mobilisation a démarré à 14h au son du chant "à cause de Macron".
La mobilisation a démarré à 14h au son du chant "à cause de Macron". © Radio France - Bastien Munch

Finis les défilés dans les rues de Guéret : pour la huitième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, entre 80 et 100 opposants creusois ont préféré se réunir devant la préfecture de la Creuse, mercredi 29 janvier. Ils se sont donnés rendez-vous à 14h, à l'appel de la CGT, de FO et de la FSU. La mobilisation a commencé par un "flashmob", une chorégraphie interprétée par des femmes en bleu de travail, gants jaunes et fichus sur la tête. Elles dénoncent, sur leurs pancartes, les "bobards" et disent ne pas vouloir "se laisser plumer comme des cocottes". Une chorale de femmes a aussi chant

"Nous sommes les grandes perdantes de cette réforme", assène Sophie, un drapeau du syndicat SNUipp-FSU à la main. Dans la vie, elle est accompagnante d'élèves handicapés. "A la base, mon métier n'existe même pas pour la retraite et là, je vais encore perdre de l'argent avec la suppression d'un trimestre pour mes enfants..." Même dépit pour Bénédicte, qui a participé à la chorégraphie. _"_Cette réforme va augmenter les inégalités entre les femmes et les hommes. On sera de toute manière pénalisées à cause de notre carrière hachée !"

"Les femmes prennent le dessus"

Alors que la mobilisation contre la réforme des retraites semble prendre un nouveau tournant avec l'organisation d'actions ciblées, ce genre d'initiatives permet de dissocier la voix des femmes du reste du mouvement, selon Sophie. "Ca ne suffit plus d'aller seulement défiler aujourd'hui. Il faut organiser ce type d'actions pour montrer que les femmes ont pris le dessus. On doit faire entendre notre voix, comme des petits Jiminy Cricket qui crieraient 'au secours' !", continue l'accompagnante d'élèves handicapés. "Ce n'est que comme ça qu'on y arrivera." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu