Société

Contre le gaspillage, un Tourangeau fait Paris-New York en pédalant et en ne mangeant que des denrées périmées

Par Boris Compain, France Bleu Touraine et France Bleu mercredi 11 janvier 2017 à 17:40

Baptiste Dubanchet va traverser l'atlantique sur ce pédalo en ne mangeant que des denrées périmées.
Baptiste Dubanchet va traverser l'atlantique sur ce pédalo en ne mangeant que des denrées périmées.

Il s'est fixé le pari un peu fou d'aller de Paris à New York en pédalant et en ne mangeant que des produits périmés. Le Tourangeau Baptiste Dubanchet a débuté son périple le 6 janvier, à Paris. La partie terrestre du voyage se fait à vélo. La traversée de l'Atlantique, elle, s'effectuera en pédalo.

Un Tourangeau de 28 ans a entamé le 6 janvier un périple à travers plusieurs pays pour dénoncer le gaspillage alimentaire. Baptiste Dubanchet, 28 ans, est parti à vélo de Paris. Il fait étape à Tours, cette semaine, puis s'arrêtera ensuite notamment à Angers, La Rochelle, Bordeaux, Madrid, Gibraltar. Fin mars, depuis Agadir, il embarquera sur un pédalo de 7,5 mètres, en direction de la Martinique. Son périple devrait s'achever mi-septembre, après être une étape à vélo entre Miami et New-York.

Au moins un tiers de la production mondiale de nourriture termine à la poubelle

Au cours de son étape tourangelle, Baptiste Dubanchet a notamment rencontré les élèves de 5e du collège Sainte-Jeanne-d'Arc pour deux heures de sensibilisation au gaspillage alimentaire. Son intervention commence par quelques rappels : un tiers de la production mondiale de nourriture termine à la poubelle. Chaque jour, 25.000 personnes meurent de faim. Il passe ensuite aux questions pratiques, directement posées aux élèves. Vous trouvez un paquet de céréales fermé et périmé depuis 2010 : Pouvez-vous le manger? La réponse est oui, si le paquet était bien hermétique.

"DLC, c'est Date Limite de Consommation. Ça concerne tous les produits frais qu'on met dans le frigo, le poisson, les viandes, les produits laitiers. Ils sont "à consommer jusqu'au", ce qui veut dire qu'il y a un risque sanitaire, une fois cette date dépassée. En revanche, pour les produits secs comme le riz, les pâtes, le chocolat, les céréales, on a une "Date de Durabilité Minimale", c'est à dire qu'ils sont à consommer "de préférence" avant telle date, mais il n'y a aucun danger à les consommer plusieurs années plus tard. Les gens voient une date, et ils ont l'impression que dépasser cette date, c'est courir un risque, et les aliments encore sains partent à la poubelle... et bien moi je les mets sur mon pédalo."

Baptiste Dubanchet explique aux élèves la différence entre une DLC et une DDM - Radio France
Baptiste Dubanchet explique aux élèves la différence entre une DLC et une DDM © Radio France - Boris Compain

L'exemple extrême qui montre qu'on peut conserver certaines denrées pendant très longtemps, ce sont les lentilles retrouvées dans les pyramides d'Egypte.

Il n'y avait pas d'oxygène, dans le tombeau, pas de lumière, pas d'humidité, donc rien pour que les bactéries ne se développent".

4.000 ans après, les lentilles étaient encore bonnes, et pourtant, il y a des gens qui s'inquiètent parce que je vais manger des lentilles périmées depuis 2005".

Durant son périple, Baptiste Dubanchet va donc manger des lentilles, mais aussi du riz et du chocolat, périmés depuis des années. Des aliments lyophilisés, aussi. Uniquement des fruits et légumes déshydratés, pour l'instant, mais des recherches pour appliquer le même processus à la viande sont en cours.

Baptiste Dubanchet devant une photo qui montre ce que mange en une semaine une famille européenne de quatre personnes - Radio France
Baptiste Dubanchet devant une photo qui montre ce que mange en une semaine une famille européenne de quatre personnes © Radio France - Boris Compain

En relevant son défi, Baptiste Dubanchet veut notamment faire connaître une pétition, sur Internet, qui vise à obtenir la disparition de la mention "à consommer de préférence avant le...".

Vous pouvez suivre le parcours de Baptiste Dubanchet sur son site internet.

Reportage sur la visite de Baptiste Dubanchet au collège Ste Jeanne d'Arc de Tours

Partager sur :