Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Contrôle des attestations à Bordeaux : "La grande majorité des habitants sont en règle"

-
Par , France Bleu Gironde

Les Bordelais n'ont pas pu aller à la plage ce dimanche après-midi malgré le beau temps. La police organise des contrôles quotidiens pour vérifier les attestations liées au confinement. Dans quelle atmosphère se déroulent ces contrôles ? Question posée au commandant de police Eric Frugier.

Contrôle des attestations rue Judaïque ce dimanche matin
Contrôle des attestations rue Judaïque ce dimanche matin © Radio France - Stéphane Hiscock

France Bleu Gironde : est-ce-que ce confinement saison 2 est bien respecté par les Bordelais ?

Eric Frugier : dans l'ensemble oui. Les contrôles prouvent que les gens à pied, à vélo ou en voiture ont leur attestation dérogatoire de déplacement. C'est vrai qu'il y a aujourd'hui de nombreux motifs pour pouvoir circuler mais on doit aussi faire confiance aux gens. On ne va pas les suivre pour voir s'ils se rendent bien au bon endroit. On estime que si ils ont rempli une attestation c'est qu'ils ont de bonnes raisons et qu'ils respectent les obligations.

Avez-vous ciblé certaines zones de Bordeaux pour effectuer vos contrôles ?

Oui il y a une liste effectivement de zones prioritaires. C'est toujours un endroit passager où on assure notre visibilité. L'idée c'est de montrer aux bordelais que nous sommes présents sur le terrain. Ces contrôles sont quotidiens, de jour comme de nuit. L'ensemble des policiers de la voie publique sont mobilisés. Ca va de l'îlotier aux motards en passant par la compagnie départementale d'intervention. 

Il y a quand même beaucoup de circulation en ville !

C'est vrai que par rapport au premier confinement il y a bien plus de monde. C'était beaucoup plus strict au printemps dernier. Aujourd'hui il y a plus de monde qui travaille. 

Les bordelais que vous contrôlez montrent-ils des signes d'agacement voir de défiance ?

Ca dépend des personnes mais dans l'ensemble les gens comprennent et se prêtent de bonne grâce au contrôle.  Pas de difficultés particulières mais on peut parfois tomber sur quelqu'un de récalcitrant. 

Opération de contrôle des dérogations rue Judaïque ce dimanche

Choix de la station

À venir dansDanssecondess