Société

La saison des contrôle en mer débute sur la Côte d'Azur

Par Lisa Melia, France Bleu Azur mercredi 12 juillet 2017 à 6:00

Contrôles de sécurité en mer
Contrôles de sécurité en mer © Radio France - Lisa Melia

Le retour de l'été, à Nice, est synonyme de hausse de la fréquentation de la mer. Les gendarmes et les agents des Affaires maritimes intensifient donc leurs opérations de contrôle. Objectif, verbaliser les mauvais comportements et informer sur les consignes de sécurité.

"Nous ne sommes pas là pour ennuyer les professionnels et les empêcher de travailler". Axel Dansart, chef de l'unité territoriale des Affaires maritimes, tient à le préciser, alors qu'il se trouve en plein contrôle du bateau d'un club de plongée. À bord, une dizaine de touristes s'apprêtent à profiter des fonds marins de la Méditerranée. Antoine, le moniteur et gérant du club, se plie volontiers au contrôle et présente tous les documents nécessaires.

"C'est un moyen d'éliminer les mauvais éléments. Grâce à la réglementation, très stricte, nous offrons des prestations de qualité. Les contrôles ne nous posent donc aucun problème. D'ailleurs, depuis dix ans que je gère ma propre structure, je n'ai jamais eu d'ennuis avec les affaires maritimes, alors que je suis contrôlée environ deux fois par an." - Antoine, gérant d'un club de plongée

Si le contrôle n'a duré que quelques minutes, les agents se fient à leurs premières constatations pour mener, si besoin, des investigations plus poussées. "Quand les vérifications les plus simples montrent des problèmes, on sait qu'il faut creuser davantage", souligne Axel Dansart.

Opération de sécurité en mer - Radio France
Opération de sécurité en mer © Radio France - Lisa Melia

De la prévention pour éviter les accidents

Depuis le début des vacances scolaires, les opérations comme celles-ci se multiplient. Non seulementles gendarmes et les agents des Affaires maritimes ratissent la Méditerranée à longueur de journée, mais ils le font savoir. Objectif : transmettre les bonnes pratiques pour limiter le nombre d'accident, alors que le littoral commence à être embouteillé dès le mois de juin.

"En 2016, nous avons eu un accident mortel de plongée, précise Arnaud Frenfont, chef du service délégation mer littoral à la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM). Malheureusement, parfois, il y a des accidents liés à la météo par exemple. L'objectif de ces contrôles, c'est qu'il n'y ait plus d'accidents liés à un défaut de matériel ou à une règle non respectée."

Si les clubs de plongée sont particulièrement visés par les contrôleurs, les autres "usagers" de la mer ne sont pas oubliés pour autant. Planche à voile, paddle, plaisanciers font l'objet d'une surveillance et de conseils de sécurité.

Thierry Richard, contrôleur des affaires maritimes - Radio France
Thierry Richard, contrôleur des affaires maritimes © Radio France - Lisa Melia

Attention à la vitesse

De retour sur la vedette des affaires maritimes, le prochain contrôle ne se fait pas attendre. "J'ai repéré un bateau de plaisance qui va trop vite, explique Thierry Richard, le pilote, qui déclenche les sirènes pour faire stopper le bateau. La mer est un espace de liberté, mais les règles sont indispensables pour assurer la sécurité de tous."

Le contrevenant avance à 15 nœuds, alors qu'il se trouve à moins de 300 mètres des côtes, là où la vitesse est limitée à 5 nœuds. Il écope donc d'une verbalisation et sera convoqué aux Affaires maritimes, où la sanction appropriée sera déterminée par les autorités. Si le pilote assure n'avoir pas vu se trouver en zone à vitesse réduite, il ne conteste pas le contrôle : "Sur la Côte d'Azur, beaucoup de personnes ne respectent rien. Par exemple, ils prennent des jet skis et les conduisent à des vitesse très importantes, à quelques mètres du bord. Il faut des règles, c'est indispensable. Si j'étais effectivement en infraction, alors la contravention est normale."

Chaque jour, c'est le quotidien des contrôleurs : vérifier, conseiller, rappeler les consignes de sécurité et le cas échéant, verbaliser.

Reportage avec la vedette des affaires maritimes