Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Contrôles à la frontière franco-allemande : des gendarmes lorrains en renfort en Alsace

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Depuis un mois, plusieurs gendarmes lorrains sont envoyés à la frontière franco-allemande. Leur mission : renforcer les contrôles routiers et sanitaires. En soutien, notamment linguistique, des forces de police en Allemagne.

Les gendarmes lorrains ont notamment une mission d'appui linguistique à la frontière de Roppenheim (illustration)
Les gendarmes lorrains ont notamment une mission d'appui linguistique à la frontière de Roppenheim (illustration) © Maxppp - Vincent Voegtlin

Des gendarmes lorrains et alsaciens en renfort sur le Rhin. Depuis un mois jour pour jour (29 mars), deux militaires sont envoyés tous les jours en soutien des forces de polices allemandes pour effectuer des contrôles routiers au poste-frontière de Roppenheim, dans le Bas-Rhin. Les contrôles étant rétablis depuis le début de l'épidémie. 

"Nos gendarmes ont une mission d'appui linguistique auprès des unités territorialement compétente, allemandes ou françaises, puisque le contrôle a lieu au niveau du Rhin, explique le lieutenant Bertrand Loubette, officier de communication pour la gendarmerie lorraine. Cela facilite le contrôle auprès des autorités allemandes dont les policiers ne parlent pas tous français et cela permet une meilleure coordination entre les forces de polices allemandes et la gendarmerie côté alsacien."

"Un appui linguistique et logistique"

"C'est une demande qui provient des autorités allemandes, poursuit-il. Car l'Allemagne a instauré des corridors de circulation, notamment pour les ressortissants des pays de l'Est. Ces derniers sillonnent l'Allemagne pour rejoindre leur pays d'origine et ont parfois une meilleure connaissance du français que de l'allemand. C'est pourquoi l'appui logistique est utile."

Ces deux corridors ont deux points d'entrée sur le territoire français : à Sarrebruck en Moselle et à Roppenheim en Alsace.

Cette mission est lancée dans le cadre de une unité binationale de sécurité intérieure entre la France et l'Allemagne. Inédite en Europe, elle a été lancée il y a un an. Sa première mission remonte sur les routes du Tour de France lors des deux étapes vosgiennes à l'été 2019.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess