Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Aéroports : des systèmes à reconnaissance faciale installés à Orly et Roissy

-
Par , France Bleu

Ce vendredi 22 juin, le système de contrôles automatisés des passeports Parafe sera mis en fonction dans les aéroports d'Ile-de-France, Paris-Charles-de-Gaulle (Roissy) et Orly.

Une quarantaine de systèmes à reconnaissance faciale à Orly et Roissy
Une quarantaine de systèmes à reconnaissance faciale à Orly et Roissy © Maxppp - MICHEL LABONNE

Ce vendredi 22 juin, le système de contrôles automatisés des passeports Parafe (Passage Automatisé Rapide Aux Frontières Extérieures Schengen) sera en fonction dans les aéroports d'Ile-de-France, Paris-Charles-de-Gaulle (Roissy) et Orly, comme l'avait annoncé, ce jeudi 14 juin sur franceinfo, Augustin de Romanet, le PDG du groupe ADP, Aéroport de Paris. 

"Dès le 22 juin, nous aurons les Parafes à reconnaissance faciale qui seront en fonction à Charles-de-Gaulle et à Orly", assure le PDG.
 

Ce système doit permettre d'éviter les problèmes d'engorgement qu'ont connus les aéroports Charles-de-Gaulle et Orly à l'été 2017. Le renforcement des contrôles depuis le déclenchement de l'état d'urgence et le renforcement du contrôle aux frontières extérieures avaient provoqué l'allongement des durées de contrôle. L'attente des passagers avait dépassé les 60 minutes, voire les 90 minutes certains jours sur certains vols.
 

A Paris Gare du Nord le système a été mis en place en février 2017. Ces sas sont identiques à ceux utilisés à Londres dans la gare Saint-Pancras en juin 2016 au moment de l'Euro de football en France.

Comment ça marche ? 

La caméra compare le visage du voyageur avec la photo enregistrée dans le composant électronique de son passeport biométrique.

Les algorithmes de ce système enregistrent la forme et la position relative des yeux, du nez, des pommettes et cherchent des points de correspondance entre la photo et le visage de la personne. 

Les systèmes actuellement installés fonctionnent par reconnaissance digitale. La reconnaissance faciale permet un contrôle en dix secondes, contre 30 avec le système digital. 

Choix de la station

France Bleu