Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Contrôles des commerces de Charente-Maritime avant les fêtes

samedi 22 décembre 2018 à 11:14 France Bleu La Rochelle

En cette période d'achats pour le réveillon, les agents de la DDPP, la Direction Départementale de la Protection des Populations, multiplient les contrôles. Ils concernent les produits alimentaires, la décoration ou les sapins de Noël. En tout, 250 contrôles auront lieu en Charente-Maritime.

La DDPP de Charente-Maritime effectue 250 contrôles pendant la période des fêtes.
La DDPP de Charente-Maritime effectue 250 contrôles pendant la période des fêtes. © Radio France - Louise Buyens

La Rochelle, France

Ces derniers jours, vous êtes nombreux à vous ruer dans les magasins pour faire les courses des repas de fête, et comme chaque année, les inspections s'enchaînent. En Charente-Maritime, depuis le 1er novembre 2018 et jusqu'au 15 janvier prochain, les agents de la DDPP, la Direction Départementale de la Protection des Populations, multiplient les contrôles autour de la sécurité et de la qualité des produits phares des fêtes. Foie gras, huîtres, champagne, jouets et même décoration de Noël sont concernés.  

La promotion sur le café n'est pas indiquée en rayon. - Radio France
La promotion sur le café n'est pas indiquée en rayon. © Radio France - Louise Buyens

Nous avons suivi un contrôle inopiné chez un grossiste pour professionnels près de La Rochelle. L'inspection démarre sur le site internet du magasin. Rapidement, deux produits attirent l’œil de Thierry Hartzer, inspecteur expert au service de la concurrence, consommation et répression des fraudes. Du café et des bougies chauffe-plat sont en promotion. Il ajoute plusieurs autres produits choisis au hasard à sa liste et se rend chez le grossiste.  Il y a plusieurs points de contrôles, détaille Thierry Hartzer :

Les produits sont-ils là, à quel prix sont-ils affichés et passent-ils en caisse au même prix ?"

Rien à dire sur les bougies chauffe-plat mais sur le café, les choses se compliquent. Sur le site, il est écrit qu'il est en promotion mais une fois dans le rayon du magasin, rien n'est affiché. L'inspecteur fait remarquer ce manquement au gérant qui tente de s'expliquer : "Nos clients sont habitués à ces promotions. Ils savent qu'elle se fera en caisse, même si ce n'est pas écrit."  Une justification qui peine à convaincre Thierry Hartzer. "Il y a un manque de visibilité du produit promotionnel, ce n'est pas une infraction mais on conseille au professionnel de faire attention."

Tous les produits phares des fêtes de fin d'année sont passés au peigne fin. - Radio France
Tous les produits phares des fêtes de fin d'année sont passés au peigne fin. © Radio France - Louise Buyens

Plusieurs produits indisponibles

Un peu plus loin, il soulève un autre problème : sur des caisses de palourdes, plusieurs étiquettes sont superposées, rendant impossible la lecture du calibre. La visite se poursuit avec plusieurs produits indisponibles dans les rayons. L'inspection se termine dans la chambre froide. Ici, tout est conforme.

Au total, sur les sept produits contrôlés dans le magasin, aucune infraction grave n'est relevée mais l'inspecteur note de nombreuses imprécisions sur l'affichage et des produits indisponibles. Thierry Hartzer va poursuivre son enquête pour savoir pourquoi certains produits manquent à l'appel. S'il prouve qu'il s'agit d'une pratique commerciale trompeuse, le gérant risque jusqu'à deux ans de prison et 375 000 euros d'amende.

Sur les sept produits contrôlés, pas d'infraction grave mais des imprécisions sur l'affichage. - Radio France
Sur les sept produits contrôlés, pas d'infraction grave mais des imprécisions sur l'affichage. © Radio France - Louise Buyens

En dehors des contrôles de l'Etat, les consommateurs peuvent eux aussi repérer les arnaques. En regardant bien l'étiquetage et la composition des produits par exemple. "Parfois, les ingrédients peuvent varier entre ce qui est annoncé en facial et ce qu'il y a sur l’étiquette au dos du produit", prévient Jean-Luc Ambroise, le directeur de la DDPP de Charente-Maritime. En cas de doute, n'hésitez pas à demander des précisions au vendeur et si vous remarquez un produit suspect ou une fraude, il faut le signaler à la DDPP. Un des 63 agents assermentés du département se chargera de faire un contrôle.