Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Corme-Royal (Charente-Maritime) : les élus craignent la fermeture du bureau de poste

-
Par , France Bleu La Rochelle

La mairie de Corme-Royal, près de Saintes en Charente-Maritime, organisait ce jeudi matin un rassemblement pour s'opposer aux menaces de fermeture du bureau de poste du village. Les élus refusent les propositions du groupe La Poste. Une fermeture partielle supplémentaire est sérieusement envisagée.

La municipalité de Corme-Royal s'est mobilisée pour son bureau de poste
La municipalité de Corme-Royal s'est mobilisée pour son bureau de poste - Alain Margat

Corme-Royal, France

Les élus de Corme-Royal, près de Saintes en Charente-Maritime, sont inquiets. Le groupe La Poste s'appuie sur un diagnostic, pour évoquer une chute libre de la fréquentation. Il estime que, sur 27 heures d'ouverture du bureau chaque semaine, l'agent n'est en fait occupé que pendant 9 heures. Trois solutions sont proposées à la municipalité : soit l'ouverture d'une agence postale communale, soit un point relais (chez un commerçant), soit la fermeture d'une demi-journée supplémentaire le mercredi matin.  Le maire et ses adjoints ont organisé un rassemblement, ce jeudi matin sur la place du marché, pour protester contre une éventuelle fermeture du bureau de poste.

Les discussions se poursuivent

Le 12 mars dernier, le conseil municipal de Corme-Royal s'était prononcé à l'unanimité contre ces propositions. Le groupe La Poste, qui se dit prêt à poursuivre la discussion avec les élus de Corme-Royal pour tenter de les convaincre d'accepter l'agence postale ou le point relais, envisage l'hypothèse de la fermeture, à la fin de l'année, du bureau de poste trois heures de plus par semaine, sans doute le mercredi matin.