Société

Cormery et Truyes seront-elles les oubliées du projet d'aménagement de la RD 943 ?

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine lundi 19 décembre 2016 à 11:39

On compte 20.000 véhicules chaque jour entre Tours et Cormery
On compte 20.000 véhicules chaque jour entre Tours et Cormery © Radio France - Xavier Louvel

En 2017, les travaux de la RD943 vont débuter avec la mise en 2X2 voies à l'arrivée sur le périphérique, au niveau de Chambray. En 2021, de gros travaux seront réalisés entre Cormery et Bridoré, à la frontière avec l'Indre. Mais la déviation de Cormery est pour l'instant oubliée.

Dans les projets qui vont prendre un tournant dans le courant de l'année 2017, il y a la Route Départementale 943 (RD943), celle qui relie Tours à Loches. Un axe accidentogène, qui a vu son trafic considérablement augmenter ces vingt dernières années. On compte chaque jour 20.000 véhicules entre Cormery et Tours. 10.000 entre Loches et Cormery, dont 10% de poids-lourds.

De gros travaux vont débuter en 2021-2022 : créneaux de dépassement, mise partielle en 2X2 voies.

2017 va enfin marquer le début des travaux, avec la mise en 2x2 voies à l'arrivée sur le périphérique, au niveau de Chambray. En 2021-2022, de gros travaux seront réalisés entre Cormery et Bridoré, à la frontière avec l'Indre : créneaux de dépassements, mise partielle en 2x2 voies, sécurisation des carrefours. En revanche Cormery et Truyes sont pour l'instant les grandes oubliées de ce chantier.

Il y a de plus en plus de monde qui s'installe au sud de Cormery. Il y a de plus en plus de monde à travailler sur Tours. Ils sont pénalisés pour rentrer chez eux - Une habitante de Cormery

Rien n'est prévu en effet pour désengorger les deux communes; e point noir de cette départementale 943. La déviation envisagée dans les années 2000 est pour l'instant écartée, faute de moyens. A la mairie de Cormery, le maire Antoine Campagne montre les différents courriers qu'il a envoyé au Conseil Départemental. Il regrette et ne comprend pas que sa commune soit oubliée dans ce projet.

Truyes et Cormery sont deux communes prises en étau entre des aménagements qui vont être réalisés en amont en en aval. On va avoir un effet de sablier. Rien n'est fait pour les riverains, les habitants, les collégiens... Antoine Campagne, le maire de Cormery

Pourquoi ne pas faire cette déviation de Cormery, de 7 kms 800 à l'est de la commune? "40 millions d'euros c'est trop cher" répond le Conseil Départemental, qui espère que la Région Centre Val de Loire accepte de prendre à sa charge le coût de la déviation.