Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'administration pourrait devenir la cible de cyber-attaques à cause du télétravail

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Avec la mise en place d'un confinement, décrété, ce lundi, par l'État, pour limiter la propagation du coronavirus, le télétravail s'impose comme la solution pour continuer à travailler. L'administration publique n'y échappe pas et pourrait s'exposer aux cyber-attaques.

De nombreux Français ont basculé en télétravail
De nombreux Français ont basculé en télétravail © AFP - RICCARDO MILANI / HANS LUCAS

"Restez chez vous ! ", c'est le mot d'ordre lancé par le gouvernement, ce lundi, pour faire face à la menace du coronavirus. Les déplacements sont restreints pour tenter de limiter la propagation du virus et les entreprises incitent leurs employés à se mettre en télétravail quand c'est possible. L'administration publique n'y échappe pas et pourrait devenir vulnérable aux cyber-attaques.

Des retards à prévoir dans les dossiers

La mise en place du confinement, a "un impact immédiat sur la vie de toutes les administrations" explique Antoine Duboscq, Président et co-fondateur de Wimi, leader français en matière de solutions de travail collaboratif. Cette entreprise équipe notamment déjà l'Assemblée nationale. "Six millions d'agents font tourner les services publics et la France repose en bonne partie sur le bon fonctionnement des administrations."

Avec la mise en place du télétravail, de nombreuses actions des fonctionnaires peuvent prendre plus de temps, sont plus compliquées à mettre en œuvre. "Dans le pire des cas, ces millions d'actes administratifs sont retardés. Chaque acte en lui-même ne stoppe pas l'économie française, mais la somme de toutes ces actions plus lentes pourrait avoir des conséquences", précise Antoine Duboscq.

Le télétravail peut ouvrir des brèches numériques

"Les agents sont chez eux, avec toutes les questions que ça posent pour communiquer", explique le patron de Wimi. "Il y a des risques en terme de cybersécurité. Si dans l'urgence, on est amené à utiliser des logiciels ou transférer des données dans des conditions non sécurisées ça peut créer des brèches sur les données personnelles", alerte Antoine Duboscq. "Les collectivités locales et les services publics vont devenir une cible, car sur le terrain, les agents vont devoir prendre des options qui ne sont pas forcément sécurisées."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu