Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : 19 morts à l'EHPAD Korian La Riviera de Mougins

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur, France Bleu

L'information a été révélée par nos confrères de Nice Matin. L'ARS confirme ce mardi la mort de 19 résidents au sein de l'EHPAD privé Korian La Riviera à Mougins (Alpes-Maritimes) depuis le 15 mars. Des tests ont été réalisés révélant que ces résidents étaient positifs au Covid-19.

L'Ehpad Korian Riviera à Mougins
L'Ehpad Korian Riviera à Mougins © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN/Sébastien Botella

L'information a été révélée par nos confrères de Nice Matin. L'Agence régionale de Santé confirme ce mardi la mort de 19 résidents au sein de l'EHPAD privé Korian La Riviera à Mougins. Des décès survenus en une quinzaine de jours. Le premier décès remonte au 15 mars, le 16 mars la direction de l'Ehpad explique que les familles ont été informées du décès d'un résident en lien certainement avec le covid-19. Des tests ont été réalisés : tous les résidents décédés depuis avaient contracté le coronavirus. 

Les résidents confinés en chambre 

Certains résidents sont décédés à l’intérieur de la maison de retraite, d’autres dans les hôpitaux de Cannes et de Grasse où ils avaient été transportés. "Nous devons la transparence aux familles que l'on a informé de la situation, nous sommes à leur coté dans cette période de deuil", indique le porte-parole de l'établissement pour personnes âgées dépendantes de Mougins. "Les résidents sont actuellement confinés individuellement dans leurs chambres, nous avons séparé rapidement les patients présentant des symptômes des autres, appliqué les mesures barrière, mais nous maintenons le lien par téléphone ou système vidéo avec leurs proches. Le personnel est pleinement mobilisé, nous travaillons à effectif constant, et sommes équipés de masques, gants, sur-blouses, gels, etc." 

Pour appuyer ce personnel, une équipe mobile d'hygiène et gériatrie du centre hospitalier de Grasse et une équipe d'hospitalisation à domicile de l'hôpital privé Arnault-Tzanck sont mobilisées. "Nous vivons une crise sanitaire sans précédent. Malheureusement à l'heure actuelle,  il n'y a pas assez de tests en nombre suffisant pour dépister la centaine de résidents, qui sont eux-mêmes munis de masques de protection." Le coronavirus s’attaque aux voies respiratoires et les personnes âgées sont les premières victimes.

Le matériel de protection a mis du temps à arriver

L'EHPAD fonctionne à huis-clos depuis plusieurs semaines : les visites ont été interdites, les animations extérieures suspendues, plus de repas pris en commun. L'objectif est de stopper la contamination. "Quand une saloperie de ce genre entre dans un établissement pour personnes âgées, c'est un réel danger" nous confie un membre du personnel. 

Le maire de Mougins, Richard Galy, médecin généraliste de profession, suit la situation de près. Il participe ce mardi après-midi à une réunion avec l'Agence régionale de santé, la sous-préfète de Grasse, et la direction de l'EHPAD Korian La Riviera. Il raconte qu'au départ, "l'établissement était en manque de protections, de masques. J'ai écrit à la préfecture car le 21 mars, il y avait déjà des morts. Des masques sont arrivés trois jours après les premiers décès. Cela a été malheureusement tardif, le virus s'est diffusé. Les patients présentant des symptômes ont été isolés des autres, mais ça n'a pas suffi."

Le personnel pleinement mobilisé

Le personnel de l'EHPAD est mobilisé et se relaie auprès des résidents. Une ligne d'écoute anonymisée est proposée aux soignants qui ont besoin de parler. "Je salue leur travail dévoué, c'est difficile de voir des résidents partir aussi vite, presque un décès par jour, y compris des personnes en bonne santé, ajoute le maire de Mougins. _Les services de réanimation refusent les personnes de plus de 75 ans aujourd'hui, pour pouvoir sauver des patients plus jeunes." (_Richard Galy, maire de Mougins)

"Il faut faire un diagnostic complet, je vais demander à ce que l'on teste tout le personnel et tous les résidents. Le personnel positif au Covid-19 rentrera chez lui. Je souhaite que l'on puisse déplacer les résidents non infectés dans un autre établissement si possible et qu'on surveille de près leur santé, pour ne garder ici que les patients testés positifs" 

Le maire de Mougins  se dit en outre favorable à la prescription de la chloroquine associée à l'azithromycine, un antibiotique, et ce dès les premiers signes de la maladie. "Il faut en administrer aux patients des EHPAD avant qu'on en arrive à la gêne respiratoire", ajoute-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu