Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : vers un port du masque obligatoire à Paris ?

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La maire de Paris a évoqué la possibilité de rendre obligatoire le port du masque de protection pour tous les Parisiens dans la rue. Anne Hidalgo souhaite aussi encadrer la pratique du sport en période de confinement.

Anne Hidlago et la maire de Paris veulent encadrer la pratique sportive
Anne Hidlago et la maire de Paris veulent encadrer la pratique sportive © AFP - LOIC VENANCE

"Il faut que chacun puisse avoir une protection, et n'importe quel type de foulard ou de masque est mieux que rien" face au coronavirus, a déclaré ce mardi sur franceinfo Anne Hidalgo. La maire de Paris annonce que "deux millions de masques en tissu" vont être offerts aux Parisiens. Ils seront fabriqués par un "réseau d'une trentaine de petites entreprises de l'économie sociale et solidaire", dans "les prochains jours". Anne Hidalgo partage l'idée, mise en place notamment à Nice, de rendre le port du masque obligatoire. "Je pense qu'il faut aller dans ce sens-là."

Afin de préparer l'après confinement, les équipes de la ville de Paris travaillent aussi à la mise à disposition de gel hydroalcoolique "quasiment à chaque coin de rue", les stations de métro ou de bus, pour "avoir aussi de quoi se nettoyer les mains."

Un encadrement plus strict de la pratique du sport

Anne Hidalgo souhaite que la pratique sportive soit "concentrée" sur certains horaires pendant le confinement. "On est en train de travailler sur des horaires qui permettraient aux joggeurs de courir plus tôt le matin et plus tard le soir pour éviter qu'on ne croise les autres", a expliqué l'élue de Paris. Selon elle, il faudrait interdire la pratique sportive "entre 10h et 19h".

"Il y a des endroits où il y a des files continues de gens qui courent, ce qui est très bien pour la santé mais un peu moins pour le confinement et qui présente quand même un certain nombre de risques", constate la maire, estimant que le fait "d'accepter ce confinement, parce qu'il en va de notre santé" et parce qu'on "est quand même loin de sortir de cette crise", est aussi une façon d'être "actif" aux côtés des soignants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu