Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : 23 savoyards coincés au Cambodge vont être rapatriés

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Depuis le 19 mars, un groupe de 23 retraités savoyards était coincé au Cambodge alors que plusieurs pays fermaient leurs portes aux français. Après plusieurs jours d'attente, ils peuvent finalement embarquer sur un vol de rapatriement ce jeudi 26 mars.

Les 23 personnes coincées au Cambodge va pouvoir embarquer sur un vol à destination de Paris
Les 23 personnes coincées au Cambodge va pouvoir embarquer sur un vol à destination de Paris - Morgane Richard

Après un voyage de dix jours, le groupe se voit refuser l'embarquement sur leur vol à destination de Genève. Morgane Richard, en contact avec sa mère tous les jours décrit la situation angoissante dans lesquelles se trouvent les 23 personnes âgées de 65 à 81 ans. "C'était très difficile pour eux là bas, les européens sont traités comme des pestiférés. C'était compliqué pour aller chercher de la nourriture. Les gens les évitaient dans la rue et tout ce qu'ils touchaient était désinfecté. Ils restaient cloîtrés dans leurs chambres d'hôtel."

Les voyageurs restent donc dans l'hôtel à leurs frais en essayant de trouver un autre moyen de rentrer. Sans nouvelles de leur agence de voyage, ils achètent d'autres billets sur des vols sur lesquels ils sont aussi refusés. Les familles se mobilisent et contactent le Quai d'Orsay pour faire connaître la situation. La solution tombe le mardi et tous peuvent s'inscrire sur un vol de rapatriement qui part de Phnom-Penh ce jeudi 26 mars à 19h30 (heure locale) et qui arrive ce vendredi matin à Roissy. 

"Quand ma mère a su qu'elle allait rentrer, elle a fondu en larmes parce qu'elle se demandait finalement si elle allait. Ils vont bien physiquement mais ils ont eu très peur donc ils sont soulagés de rentrer et nous on est heureux de les accueillir et de les savoir à la maison", raconte Morgane Richard. Pour revenir à Chambéry, le groupe doit prendre un bus affrété par l'agence de voyages depuis l'aéroport.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu