Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : 25% d'appels supplémentaires à SOS Amitié en Moselle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le centre d'écoute SOS Amitié de Metz a reçu 1.000 appels au mois de mars, c'est 25% de plus que d'habitude. Conséquence du coronavirus et du confinement.

Le centre SOS Amitié de Metz a reçu 1.000 appels au mois de mars (photo d'illustration).
Le centre SOS Amitié de Metz a reçu 1.000 appels au mois de mars (photo d'illustration). © Maxppp - Jean-Baptiste Quentin

Solitude, angoisse. C’est une des conséquences du confinement : les appels à SOS Amitié sont en forte hausse en Moselle. 25% d'appels supplémentaires, soit 1.000 au mois de mars. Au centre d'écoute messin, 22 personnes se relayent pour répondre au téléphone. 

Apaiser l'anxiété et briser la solitude

Philippe Nolot, est le président de SOS Amitié à Metz. Il ne s’attendait pas à autant d’appels supplémentaires : "Ce qui nous a étonné c'est que nous avons de nouveaux appelants. Beaucoup d'habitués continuent de nous appeler, régulièrement, mais depuis le confinement d'autres personnes se sont mis à téléphoner".

Les gens comptent sur nous

"Les gens ont peur pour eux, pour leurs proches, poursuit-il. C'est vraiment beaucoup d'angoisse, beaucoup d'anxiété. Il y a aussi la solitude, les gens nous disent, moi j'avais l'habitude de voir mes enfants, mes petits-enfants régulièrement, maintenant, ils ne peuvent plus venir me voir. Ils se sentent coupés du monde, isolés, donc ils comptent sur nous."

D'ordinaire, le centre messin fonctionne avec 35 écoutants. Ils, elles, sont 22 à venir s'y relayer malgré le confinement. Pour des questions de confidentialité, il n'est pas possible pour ces bénévoles de recevoir les appels chez eux. Cela fait trois ans qu'Elisabeth est écoutante à SOS Amitié. "Beaucoup des personnes qui nous appellent régulièrement ont des problèmes psychologiques, et cette période les angoisse d'autant plus, ils ont besoin de téléphoner plus souvent", explique-t-elle.

Cela me paraît essentiel de donner plus de temps à ces personnes angoissées

Depuis le début du confinement, Elisabeth se rend plus souvent au centre : "En ce moment, je fais entre 26 heures et 30 heures par mois, contre 20 contractuellement. Je suis retraitée, je vis seule, j'ai du temps à consacrer aux gens qui nous appellent et en ont besoin. Je vais continuer à venir plus souvent jusqu'à la fin du confinement."

L’association propose une écoute anonyme et gratuite au 03.87.63.63.63, 24 heures sur 24.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess