Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : 3.000 personnels soignants non-vaccinés suspendus en France, selon Olivier Véran

-
Par , France Bleu

Olivier Véran, ministre de la Santé, a annoncé ce jeudi la suspension de "quelque 3.000" soignants non-vaccinés en France. Depuis le 15 septembre, la vaccination est devenue obligatoire pour un certain nombre de professions en lien avec la santé.

"Quelques 3.000" soignants non-vaccinés sont suspendus en France
"Quelques 3.000" soignants non-vaccinés sont suspendus en France © AFP - Nicolas Guyonnet / Hans Lucas

Invité de RTL ce jeudi matin, le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré que "quelque 3.000" suspensions ont été signifiées à des personnels de santé non-vaccinés en France. Il s'agit de personnels "des établissements de santé ou médico-sociaux qui n'étaient pas encore rentrés dans un parcours de vaccination" contre le Covid-19. Le ministre a également évoqué "quelques dizaines de démissions" chez les soignants. 

Depuis le 15 septembre, 2,7 millions de salariés sont concernés, majoritairement des professionnels de santé, par cette obligation d'être vaccinés afin de pouvoir continuer à exercer. Olivier Véran a assuré que dans l'ensemble "la continuité des soins a été assurée" mercredi et que les suspension concernaient "essentiellement du personnel du service support, peu de blouses blanches".

89,3% des soignants ont reçu au moins une dose au 12 septembre

"Beaucoup d'entre eux ont décidé de se faire vacciner, voyant que l'obligation était une réalité", a affirmé le ministre. L'obligation vaccinale concerne les hôpitaux, les maisons de retraite, les soignants libéraux, les aides à domicile, les pompiers et les ambulanciers.

D'après Santé publique France (SpF), qui se base sur des échantillons de l'Assurance maladie, au 12 septembre 89,3% des soignants avaient reçu au moins une dose dans les structures accueillant des personnes âgées dépendantes (Ehpad, USLD). Les contrevenants, qui ne justifient pas d'une première injection, d'une contre-indication vaccinale ou d'une contamination récente, "ne peuvent plus exercer leur activité", selon la loi du 5 août.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess