Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : 55 millions d'euros versés aux entreprises mayennaises via le fonds de solidarité

-
Par , France Bleu Mayenne

Depuis le début de la crise sanitaire, le fonds de solidarité a permis d'aider 5.700 entreprises de notre département. 55 millions d'euros ont été versés d'après les finances publiques. Un nouveau dispositif dit de "coûts fixes" va s'ajouter à ce fonds de solidarité à partir de mai.

Le fonds de solidarité est venu en aide à 5.700 entreprises mayennaises en un an.
Le fonds de solidarité est venu en aide à 5.700 entreprises mayennaises en un an. © Radio France - Claire Leys

55 millions d'euros, c'est le montant versé via le fonds de la solidarité à 5.700 entreprises mayennaises, pour limiter l'impact de la crise sanitaire, en particulier à celles confrontées à une fermeture administrative. En place depuis le printemps 2020, il est géré par les finances publiques.

En un an, le système a évolué, les montants d'indemnisation notamment. "Au départ, nous avions un montant unique de 1.500 euros et aujourd'hui, on peut aller jusqu'à 200.000 euros par mois", explique Alain Cuiec, le directeur départemental des finances publiques de la Mayenne.

L'hôtellerie et la restauration sont les principales bénéficiaires

"Certains en ont bénéficié pendant plusieurs mois, et puis en fonction de l'évolution des mesures prises, ne rentrent plus dans les conditions nécessaires. D'autres continuent par contre, de façon continue, à pouvoir en bénéficier", précise Alain Cuiec. 

Un dispositif de "coûts fixes" à partir de mai

En plus de ce fonds de solidarité, un nouveau dispositif va être mis en place à partir du mois de mai, là aussi géré par les finances publiques :  un dispositif dit de "coûts fixes". Quand une entreprise a un excédent de charges par rapport à ses recettes, cet excédent sera pris en charge à 70% par l'Etat. Il faudra que ce soit validé par un expert comptable. Le plafond est de 100.000 € sur la période de janvier à juillet 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess