Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : 600 sapeurs-pompiers prêts à intervenir chaque jour en Meurthe-et-Moselle

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Les sapeurs-pompiers sont particulièrement sollicités dans le contexte de l'épidémie de coronavirus. En Meurthe-et-Moselle, ils se sont organisés pour répondre à la situation, avec un personnel entièrement dédié aux missions opérationnelles.

Pompier en intervention
Pompier en intervention © Radio France - (Image d'illustration)

Tout le monde se prépare au pic de l'épidémie. Dans les rangs des sapeurs-pompiers de Meurthe-et-Moselle, le plan de continuité d'activité a été activé : tous les personnels sont désormais tournés vers les missions opérationnelles. "Les activités de formation, de stage ou même les réunions ont été suspendues", explique le lieutenant-colonel Lepoutere, officier communication au SDIS 54.

Dans le même temps, avec la fermeture des entreprises, le nombre de pompiers volontaires disponibles a largement augmenté.

Deux-tiers de sapeurs-pompiers sont volontaires

Aujourd'hui, 600 sapeurs-pompiers sont ainsi mobilisables pour intervenir chaque jour dans le département. Parmi eux, les deux tiers sont des pompiers volontaires.

Mais comme toutes les professions exposées, les sapeurs-pompiers risquent d'être contaminés. Il y a une dizaine de jours, des premiers secouristes ont été mis en quarantaine pour des suspicions ou des cas avérés de coronavirus. Aujourd’hui, une soixantaine d’entre eux est contraint de rester à domicile. 

Des mesures barrières strictes pour préserver les effectifs

"Grâce à l'application des mesures barrières, le taux d'absentéisme reste limité", assure le lieutenant-colonel Lepoutere. Pour préserver cet effectif, des mesures strictes d'hygiène ont été imposées : "Personne ne rentre à la caserne en dehors du personnel. Le nettoyage des mains et la distance d'un mètre sont scrupuleusement respectés, poursuit l'officier communication au SDIS 54. Les véhicules sont désinfectés après chaque intervention."

Pour se protéger, les sapeurs-pompiers du département peuvent compter sur un stock suffisant de masques et de vêtements de protection. "Dès que nous avons une suspicion de cas de coronavirus sur une intervention, nous faisons équiper les personnels avec des masques FFP2, des tenues de protection bactériologique et des lunettes, précise le lieutenant-colonel Lepoutere. Dans toutes les interventions, on fait porter un masque chirurgical et des gants aux victimes. "

Un quart des interventions quotidiennes dédié au coronavirus

Chaque jour, la cellule de crise départementale se réunit pour évaluer les effectifs et vérifier les stocks de matériel. Elle mesure également l’activité quotidiennement : "Au début du confinement, le nombre d'interventions par jour a baissé de 25 à 30% car les gens restent à domicile. Mais en parallèle, le nombre d'interventions pour des cas de coronavirus a commencé à augmenter", explique le lieutenant-colonel. 

Pour le moment, environ 120 interventions sont réalisées chaque jour, une moyenne habituelle. Une trentaine de ces opérations est dédiée aux cas de coronavirus.

Nous restons vigilants. Même si nous avons une force de frappe, la contamination peut vite arriver dans nos rangs

"Nous ne sommes pas inquiets pour le moment mais nous restons vigilants, assure le lieutenant-colonel Lepoutere. Nous savons que le pic de l'épidémie approche. Même si nous avons une force de frappe, la contamination peut vite arriver dans nos rangs."

Les sapeurs-pompiers le rappellent : pour endiguer la propagation du virus et ainsi protéger leurs équipes, il est essentiel que chacun respecte les mesures de confinement et les gestes barrières.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu