Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : à Chambéry, une chambre funéraire mobile pour faire face au nombre important de décès

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Pour faire face aux décès liés à l'épidémie, les pompes funèbres publiques de Chambéry ont augmenté leur capacité d'accueil en installant une chambre funéraire mobile, ce qui permet d'éviter la saturation. Les délais d'organisation des funérailles sont en revanche allongés de plusieurs jours.

Illustration
Illustration © Maxppp - Pierre Heckler

Les services funéraires avaient anticipé face à la hausse de la mortalité engendrée par la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus. À Chambéry, les pompes funèbres publiques ont fait installer début novembre une chambre funéraire mobile, juste à côté de la maison funéraire. Le service n'a pas été saturé jusqu'à présent.

En moyenne, les services organisent une centaine d'obsèques par mois ; ce chiffre a été dépassé rien que pendant les deux premières semaines de novembre. "A période exceptionnelle, moyens exceptionnels" explique Nicolas Pachoud, le directeur adjoint des pompes funèbres publiques de Chambéry : "_vingt places supplémentaires, qui s'ajoutent aux trente-trois déjà existantes_." Dans cette chambre funéraire mobile, la disposition est la même que dans une maison funéraire classique, avec des cellules réfrigérées, et un espace de recueillement.

"Aujourd'hui, le centre funéraire de Chambéry, même s'il fait face à une grosse vague de décès, n'est pas saturé." - Nicolas Pachoud, des pompes funèbres publiques de Chambéry

ECOUTEZ - Nicolas Pachoud, directeur adjoint des pompes funèbres municipales de Chambéry

Le délai d'organisation des funérailles est en revanche allongé. Elles se tiennent ordinairement trois à quatre jours en moyenne après le décès. En ce mois de novembre à Chambéry, "on est plutôt à J+8" indique Nicolas Pachoud, "un délai acceptable". Du côté des organisateurs des funérailles catholiques en Savoie, on évoque également une bonne semaine de délai, voire une douzaine de jours dans certains secteurs du département. Les enterrements et cérémonies sont toujours limités à trente personnes.

Non, la patinoire ne sera pas mobilisée, ni des camions réfrigérés

Le nombre de décès semble se stabiliser désormais en Savoie. S'il devait y avoir de nouvelles hausses, Nicolas Pachoud explique qu'une seconde chambre funéraire mobile serait installée, tout simplement. Une précision "pour couper court aux rumeurs, qui disent qu'on prévoit d'utiliser des espaces publics tels qu'une patinoire" martèle Nicolas Pachoud. "J'ai entendu également qu'on pouvait utiliser des camions réfrigérés, comme il en existe dans le secteur alimentaire. Ce n'est évidemment pas le cas" ajoute-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess