Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : à Cherbourg, un supermarché ne vend les masques qu'à ses clients fidèles

Quand les masques chirurgicaux tant recherchés sont distribués aux seuls clients porteurs d'une carte de fidélité, la démarche provoque vite l'indignation sur les réseaux sociaux.

Masques chirurgicaux. (Illustration)
Masques chirurgicaux. (Illustration) © Radio France - Valentin Belleville

Voilà une pratique qui n'a pas manqué d’alimenter la polémique sur le rôle des grandes surfaces dans la mise à disposition des masques chirurgicaux. La grande distribution s’est déjà vue soupçonnée d’avoir constitué des stocks ces dernières semaines en vue de l’ouverture à la vente pour le grand public. Cette fois, c’est la façon de vendre les masques choisie par certains magasins qui fait vivement réagir.

Une boîte de 50 masques chirurgicaux réservée grâce à la carte de fidélité

Certains directeurs de supermarchés ont décidé de réserver ces masques, à leurs clients réguliers titulaires d’une carte de fidélité. C’est le cas  des magasins du groupe Intermarché. Les clients en question ont reçu un mail la semaine dernière pour réserver par internet, leur boîte de 50 masques chirurgicaux à prix coûtant. Des masques qu'ils viennent chercher à l'accueil depuis lundi 4 mai, sur rendez-vous, alors que les autres clients n'en trouvent pas en rayon. 

Pouvoir se protéger et donc une bonification commerciale!

Sur les réseaux sociaux, la démarche a rapidement été condamnée. Les internautes pointent notamment du doigt cette pratique constatée au magasin Intermarché des Fourches à Cherbourg. Principaux reproches formulés? Le fait de transformer un produit devenu indispensable en récompense, en produit d’appel réservé aux « bons » clients. «Pouvoir se protéger est donc une bonification commerciale ! » dénonce par exemple un internaute qui remarque aussi que les personnes âgées les plus vulnérables au virus, et donc les plus légitimes à porter un masque, sont les moins familières avec une réservation via internet.

La réservation désormais ouverte à tous

Du côté du magasin, le directeur Eric Michel défend la démarche engagée par le groupe. _"Notre souhait était de ne pas créer de cohue dans les magasins en laissant les masques en libre accès_ et d'éviter les rassemblements trop nombreux de clients. C'est pour cela que nous avons décidé de mettre en place un système de réservation", explique Eric Michel avant de poursuivre, _"nous devions informer nos clients qu'ils pouvaient réserver et nous l'avons fait via des mails envoyés aux titulaires de notre carte de fidélité_, car se sont les seuls pour lesquels nous disposons de coordonnées". Reste que même au courant de l'opération... sans carte, il était impossible de réserver. "Ca a changé", continue le directeur. "Désormais les réservations sont ouvertes à tous, et les masques seront distribués à partir de la semaine prochaine". 

Pour la direction d'Intermarché, les clients choqués par la démarche se trompent en pensant que les magasins ont vu l'opportunité  de réaliser un coup commercial. "Nous souhaitions simplement trouver la meilleure manière de participer à l'effort de distribution de masques", conclut Eric Michel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess