Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : à Dijon l'inquiétude des professionnels dans les quartiers populaires pour maintenir le lien

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les professionnels qui travaillent dans les quartiers populaires sont inquiets à Dijon, comment éviter le décrochage scolaire en période de confinement? Aux Grésilles, le centre social est fermé mais son équipe réfléchit par tous les moyens à reprendre le soutien scolaire.

Avec le confinement, certains ne peuvent plus bénéficier de l'aide aux devoirs (illustration)
Avec le confinement, certains ne peuvent plus bénéficier de l'aide aux devoirs (illustration) © Radio France - Aurélie Lagain

Le confinement, mis en place depuis maintenant une semaine, a mis nos capacités à rude épreuve pour s'adapter. Ces mesures ont aussi et surtout mis en lumière les inégalités entre territoires d'une même ville. Et dans certains quartier populaires à Dijon, comme aux Grésilles, les difficultés sont parfois vécues plus difficilement encore qu’ailleurs. 

Une situation préoccupante

"La situation est préoccupante" explique Sandrine Pillot, la directrice du Centre social dans le quartier. Le centre est fermé suite aux mesures prises par le gouvernement, "ça veut dire qu'on ne peut plus plus maintenir le lien qu'on a d'habitude avec les habitants or c'est notre métier surtout en ces temps difficiles, de confinement."

Garder le lien et le contact

La directrice travaille de chez elle, comme l'ensemble des animateurs du centre, et tous ont à cœur de contacter régulièrement les familles qui côtoient le centre tout au long de l'année. Des appels pour prendre des nouvelles et s'assurer que tout va bien."Mais après avoir évoqué le confinement, les discussions vont rapidement sur leurs difficultés." Et d'évoquer, "certains d'entre eux, parfois au bout du rouleau, inquiets principalement pour tout ce qui concerne le scolaire."

Eviter le décrochage scolaire

Alors depuis quelques jours, Sandrine Pillot, cherche par tous les moyens, à remettre sur pied le soutien scolaire. "Dès ce vendredi tous les animateurs vont contacter les collégiens et lycéens qui bénéficiaient de ce système, pour savoir où ils en sont et quelles sont leurs difficultés" La directrice espère dès lundi, créer un groupe, quelle que soit la manière, sur les réseaux sociaux ou par téléphone, pour "éviter que les élèves décrochent, pour ne pas accroître les inégalités scolaires qui existent déjà pour certains d'entre eux."

  • En attendant la permanence téléphonique du centre multimédia est maintenue pour continuer à aider les élèves.
  • Pour tout renseignement concernant le soutien scolaire et pour tout autre renseignement auprès du centre, un mèl  : cs-gresilles.cafdijon@caf.fr
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu