Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la menace d’une crise alimentaire inquiète les associations caritatives à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Avec le coronavirus, la crise alimentaire s’est aggravée partout dans le monde parmi les populations les plus défavorisées. La région et le département des Bouches-du-Rhône ne sont pas épargnés. La menace d’une crise alimentaire inquiète les associations caritatives.

95 000 repas Sodexho ont été distribués dans les quartiers de Marseille depuis le 27 avril
95 000 repas Sodexho ont été distribués dans les quartiers de Marseille depuis le 27 avril © Maxppp - Gilles Bader

Ces trois derniers mois, la crise alimentaire s’est aggravée partout dans le monde parmi les populations les plus défavorisées. La FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation, estime que des dizaines de millions d’habitants à travers la planète vont gonflerles rangs des personnes victimes de malnutrition, nombre qui devrait doubler à cause de la pandémie.

Avant la pandémie, près d’un habitant sur neuf souffrait déjà de la faim. La région et le département des Bouches-du-Rhône ne sont pas épargnés.

"Le nombre de familles en besoin d'aide alimentaire va augmenter."- Bernard Nos, Vendredi 13

Les associations caritatives tirent la sonnette d’alarme face à l’augmentation du nombre de familles qui n’arrivent plus à se nourrir correctement, des travailleurs confrontés à une perte de revenus du fait de la pandémie ou encore des étudiants privés de restaurant Universitaire.

Durant le confinement, l’association "Vendredi 13" a distribué près de 12.000 dotations alimentaires par mois "c'était trois fois le chiffre qu'on faisait en temps normal avant le Covid" reconnait Bernard Nos, son président, "on est très inquiet de l’ampleur de la précarité, la crise est toujours là, plus forte qu’avant."

95 tonnes de produits alimentaires distribuées par semaine 

La Banque Alimentaire des Bouches-du-Rhône a vu ses stocks se vider : "On estime que sur cette période qu'on vient de vivre, le nombre de personnes dans le besoin a doublé" déplore son président qui fait un triste constat : "On est vide ! le boulot des trois mois qui viennent va être de reconstituer au moins un fond de stock de roulement pour tenir jusqu'à la collecte de novembre".

Gérard Gros se dit inquiet pour la suite : "On va vers une période particulièrement compliquée sur le plan économique et sur le plan social."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu