Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : à Nantes, l'inquiétude des passagers en partance pour l'Italie

-
Par , France Bleu Loire Océan

L'accélération du nombre de malades du coronavirus dans le nord de l'Italie ce lundi préoccupe les voyageurs. À Nantes Atlantique, les passagers du vol du soir pour Venise avouent prendre des précautions avant leurs vacances.

L'aéroport de Nantes-Atlantique à Bouguenais (Loire-Atlantique), le 12 janvier 2020.
L'aéroport de Nantes-Atlantique à Bouguenais (Loire-Atlantique), le 12 janvier 2020. © Radio France - Pascal Roche

Le bilan de malades du coronavirus dans le nord de l'Italie n'a cessé d'évoluer, ce lundi. Les voyageurs en partance de l'aéroport nantais ont suivi la situation de près, avant de s'envoler pour Venise.

On était très indécis, on s'est décidé une heure avant le départ"    
-Aël, voyageur en partance pour Venise

"On n'a pas pris d'assurance annulation, donc on a fini par se décider à partir, lâche Aël, 25 ans, passager renais du vol à direction de Venise. Il part y fêter les trois ans de son couple. C'est triste à dire mais on a fait un ratio ; _on a vu que les personnes atteintes étaient plus âgées, donc s'il y a un risque, on sera un peu moins touchés_."

Des masques de protection dans la valise

Avec eux, la plupart des voyageurs emportent des masques de protection par précaution. Brice n'a pas réussi à en trouver pour lui et sa famille : "Je suis allé voir dans les pharmacies mais il n'y en a pas, il y a rupture de stock. Donc on a pris nos écharpes. On a aussi prévu de se laver les mains régulièrement, de faire attention à tout ce qui est hygiène".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu