Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : à Val-d'Isère, obligation de se couvrir le visage pour sortir

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le maire par intérim de la station savoyarde de Val d'Isère vient de prendre un arrêté pour obliger la population à se couvrir le visage pour sortir dehors. L'objectif est de lutter contre la propagation du coronavirus. En cas de non-respect, les habitants encourent une amende de 35 euros.

Rues de Val d'Isère
Rues de Val d'Isère © Radio France - Noémie Bonnin

La décision est ferme : en plus d'une autorisation, il est désormais obligatoire de se couvrir le visage pour sortir dans les rues et commerces alimentaires de Val-d'Isère. Le maire par intérim, Gérard Mattis, vient de prendre un arrêté, applicable dès ce mercredi, pour lutter contre la propagation du coronavirus. 

Masques, écharpes, foulards... 

"La partie du visage concernant les voies respiratoires, c'est à dire la bouche et le nez, devra obligatoirement être couverte d'un _masque chirurgical, FFP2 ou toute autre pièce de tissu_. Une écharpe, foulard, bandana ou autres pourront être utilisés". Pas de panique donc, si vous ne possédez pas de masque à la maison. Une commande de masques vient également d'être passée à des couturières. 

Amende de 35 euros en cas de non-respect

L'objectif selon le maire par intérim est "_d'inciter toutes les générations à respecter les règles pour éradiquer la contamination du virus. Nous devons agir tous ensemble et mettre tout en oeuvre pour que la montagne puisse répondre à notre souhait d'accueillir des gens cet été. Et cela passe par une application ferme des dispositions recommandées par le gouvernement." Gérard Mattis vient de prendre cet arrêté car il a constaté "qu'il y avait une évolution dans la pédagogie et l'utilisation des masques_, on sent que ça devient de plus en plus nécessaire". En cas de non-respect, la police fera d'abord un rappel de la règle puis pourra verbaliser les habitants d'une amende de 35 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess