Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus - Cagnottes en ligne, appels à la générosité, dons de masque : la solidarité s'organise

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Face au manque de matériel des professionnels soignants et la fragilité des personnes âgées, sans-abris, étudiants précaires, la solidarité s'organise autour de nombreuses initiatives. Ce vendredi, la Fondation du France, qui comprend 857 fonds et fondations, lance un appel exceptionnel aux dons.

Deux soignantes à l'hôpital de Pau (photo d'illustration).
Deux soignantes à l'hôpital de Pau (photo d'illustration). © Maxppp - Quentin Top

Alors que les Français sont confinés chez eux depuis mardi midi, les appels aux dons se multiplient et la solidarité s'organise pour venir en aide aux personnels soignants et aux plus fragiles (étudiants précaires, personnes âgées isolées, sans-abri).

Appel exceptionnel de la Fondation de France

Ce vendredi, la Fondation de France, premier réseau de philanthropie en France avec 857 fonds et fondations, lance un appel exceptionnel aux dons en faveur des soignants et des personnes les plus vulnérables et isolées, "en particulier nos aînés." L'objectif est de mobiliser son réseau "pour augmenter sa capacité d'action et mener des actions immédiates comme l'achat de matériel médical".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les dons recueillis par internet et par courrier serviront en priorité à répondre aux besoins des soignants, avec "l'achat de matériel médical pour augmenter la capacité d'accueil des hôpitaux à travers la France et la mise en place de cellules d'aide psychologiques pour les soignants". La priorité sera aussi donnée aux personnes fragiles "que la situation sanitaire isole de façon dramatique" comme les personnes âgées, les SDF, les personnes atteintes de troubles psychiques dont les soins doivent être maintenus grâce aux téléconsultations ou lignes téléphoniques dédiées, ainsi que les personnes habituellement aidées par les associations soutenues par la Fondation.

Cagnottes en ligne

Il y aussi de nombreuses initiatives venant de particuliers. Paloma Clément Picos, jeune parisienne, a décidé de lancer une cagnotte en ligne afin de récolter des dons qui seront destinés à la Fondation de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, pour aider les soignants mobilisés en pleine crise d'épidémie de coronavirus.

Un collectif s'est également créé pour offrir des produits de première nécessité aux étudiants en grande précarité, coincés dans les résidences universitaire de l’agglomération bordelaise. Plus de 200 d’entre eux seraient déjà en situation difficile.

Dons de masques et de gels hydroalcoolique

Les appels aux dons se multiplient également pour des masques et des flacons de gel hydroalcoolique afin que les personnels soignants puissent en être équipés face au coronavirus. C'est le cas à l'hôpital de Tours, dans les hôpitaux privés de Metz, à la clinique Saint-Vincent à Besançon

Les entreprises se mobilisent

De nombreuses entreprises ont d'ailleurs déjà répondu aux appels. Des entreprises normandes, SAP Labs France basée à Caen et Gel Manche située à Carentan, ont respectivement cédé 6.000 et 7.000 masques au CHU de Caen et à l'Hôpital Mémorial de Saint-Lô.

Certaines fabriquent même des masques. Les Tricots Saint James, qui avaient suspendu leur production en raison du confinement, viennent de mettre au point un prototype de masque lavable. La société Eminence, basée à Aimargues (Gard) lance la fabrication de 7.000 masques anti-projections pour les pompiers de l'Hérault et les soignants du CHU de Montpellier. C'est aussi le cas de 1083 à Romans-sur-Isère. Depuis ce mardi, son atelier a cessé de produire des jeans et des baskets pour faire des masques, tout comme l'entreprise Indispensac, basée à Charlieu dans la Loire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

LVMH va fabriquer "en grande quantité" du gel hydroalcoolique sur trois de ses sites de production français dédiés d'ordinaire à ses parfums et cosmétiques (Dior, Guerlain et Givenchy), et le donnera aux hôpitaux, avait annoncé le groupe de luxe dimanche. Le groupe Pernod-Ricard a aussi annoncé sa décision de mettre à disposition "des stocks d'alcool pur qui permettront la fabrication de gel hydroalcoolique" au laboratoire Cooper qui fournit l'ensemble des pharmacies hexagonales, afin d'éviter la pénurie.

Don de sang

La faute au confinement et à la peur du virus, l'Etablissement Français du Sang (EFS) a aussi fait face à un stock dramatiquement bas de sang ces derniers jours. Mardi, l'EFS a appelé à continuer à donner son sang : "les réserves actuelles en globules rouges sont de moins de 15 jours et en plaquettes de moins de trois jours." Suite à cet appel, l'EFS de Bourgogne-Franche-Comté a d'ailleurs constaté ce jeudi une forte affluence dans ses centres de collecte de sang.

Pour se déplacer jusqu'aux centres de collecte, il faut remplir l'attestation dérogatoire de sortie en cochant la case "assistance aux personnes vulnérables". Vous pouvez aussi remplir une déclaration sur l'honneur manuscrite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess