Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : "Au CHU de Nîmes, on accouche dans les conditions de sécurité habituelles"

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Fabienne Chapuy, cadre sage-femme au CHU de Nîmes, veut rassurer les femmes : "On accouche dans les conditions de sécurité habituelles. Ce qui change c'est l'organisation physique du service avec une zone pour femmes avec symptômes type fièvre ou toux, et une autre pour les femmes sans symptômes."

A la maternité. Illustration
A la maternité. Illustration © Radio France - Florence Gotschaux

Dès le début de l'épidémie de Covid-19, le service de maternité du CHU de Nîmes a mis au point une nouvelle organisation géographique avec deux circulations différenciées pour les femmes. D'un côté, les femmes sans signes particuliers ni symptômes, de l'autre les femmes montrant des symptômes ou des signes de type fièvre ou toux. C'est ce qui fait dire à Fabienne Chapuy, cadre sage-femme, qu'à l'hôpital de Nîmes, "on accouche dans les conditions de sécurité habituelles".

Des précautions à prendre pour l'accompagnant

La place de l'accompagnant a aussi été repensée. Si la femme enceinte présente des signes particuliers, l'accompagnant ne rentrera pas dans l'hôpital. Si la femme enceinte ne présente aucun signe particulier, l'accès lui sera ouvert "mais uniquement à la salle d'accouchement" précise Fabienne Chapuy. "ll prend sa température, il porte un masque, il est habillé puis l'accompagnant entre dans la salle d'accouchement et il y est toute la durée du travail, jusqu'à la fin, et les deux heures qui suivent l'accouchement. Il ne doit pas en sortir parce que nous-mêmes évitons tout aller-retour, toute sortie de la salle. Petit conseil : qu'il prévoie une collation, une boisson."

Pas de place pour Papi ou Mamie

Pour les mêmes raisons de sécurité, toutes les chambres doubles ont été supprimées. L'accueil pour les femmes se fait exclusivement en chambre simple. Et Fabienne Chapuy prévient : "Les visites de Papy et Mamie sont impossibles. Aucune visite possible. Et le jour de la sortie, une seule personne est autorisée à venir chercher la maman et le bébé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu