Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : au Havre, la plage est cette fois accessible aux confinés-riverains

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Pour ce second confinement, cette fois la plage du Havre est accessible aux riverains. Si vous habitez à moins d'1Km des galets, la balade est possible pendant une heure maximum par jour.

Pour ce second confinement, la plage du Havre reste accessible si vous habitez dans le rayon d'1Km autorisé
Pour ce second confinement, la plage du Havre reste accessible si vous habitez dans le rayon d'1Km autorisé © Radio France - Amélie Bonté

Le confinement, comme au printemps, ne se vit pas partout de la même manière. Si vous habitez au Havre par exemple, dans un rayon d'1 kilomètre de la plage, cette fois ci , vous pouvez vous y promener (pendant 1 heure maximum évidemment). Contrairement au premier confinement où les plages étaient longtemps restées inaccessibles.

Les confinés de la plage

Grand soleil, ciel bleu et surtout pas de vent ! Des conditions météo idéales pour une belle balade à la plage mais cette fois, seulement pour ceux qui vivent à proximité comme Christine et son mari Gérard, bien emmitouflés. 

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté à la plage du Havre

Au premier confinement on ne pouvait pas venir alors qu'on était tout à côté. Mon mari était venu une fois et s'était fait rappeler à l'ordre."

En cette fin de matinée, les seniors sont de sortie comme une autre Christine qui est en pleine séance de marche rapide le long du chemin de sable au milieu des galets :

C'est beaucoup plus agréable que la dernière fois ! On est presque seuls, on est à une distance de 6 mètres les unes des autres."

Au plus près des vagues, Mireille vient de troquer son masque pour son bonnet de bain. Elle va se baigner, "il fait très beau, il faut en profiter, l'eau n'est pas fraîche du tout !"

Mireille est une habituée de la baignade par tous les temps, elle est donc ravie de pouvoir venir malgré le confinement au moins une heure par jour
Mireille est une habituée de la baignade par tous les temps, elle est donc ravie de pouvoir venir malgré le confinement au moins une heure par jour © Radio France - Amélie Bonté

Vous l'aurez compris, Mireille est une habituée de la baignade, parce qu'en ce début de mois de novembre, il n'y a presque personne dans l'eau ! En revanche à l'aire de jeux, c'est un peu plus rempli. Nathalie est ici avec sa nièce :

Je suis là pour aérer la petite et parce que ma sœur est chez le kiné mais je n'habite pas ici."

Sur son attestation, elle a donc coché la case "déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d'enfants ". 

ECOUTEZ Brigitte, habitante du quartier Saint-Vincent à quelques mètres de la plage

Hors micro, deux dames confient être au-delà de leur périmètre. Elles habitent plus loin que l'hôtel de ville, soit à une demi-heure à pied mais qu'importe, elles avaient besoin de s'aérer et n'ont pas l'air très inquiètes d'une éventuelle verbalisation.

En revanche, quand on demande à Dominique, qui est de sortie avec son voisin s'il vit ici prés de la plage : "Automatiquement, 1 kilomètre, il faut respecter. Aujourd'hui il fait beau, quand il pleut, c'est pour tout le monde pareil, plage ou pas plage !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess