Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus au Pays basque : un Ramadan sans rassemblement pour la communauté musulmane

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le Ramadan 2020 débutera ce jeudi ou ce vendredi, et avec la crise sanitaire actuelle, ce mois sacré pour les musulmans au Pays Basque sera bouleversé.

La Mosquée de Bayonne est fermée pendant toute la durée du confinement (photo d'archive)
La Mosquée de Bayonne est fermée pendant toute la durée du confinement (photo d'archive) © Radio France - Anthony Michel

Le Ramadan 2020 devrait commencer aujourd'hui ou demain, des représentants de la communauté musulmane doivent encore se réunir en fin d'après midi ce jeudi à la Grande Mosquée de Paris pour le décider lors de la "nuit du doute".

Reste que cette année, avec la crise sanitaire liée au Coronavirus et les mesures de confinement, le Ramadan ne pourra se tenir comme d'habitude. 

Au Pays Basque, la Mosquée de Bayonne est fermée. "Même avant les annonces du président de la République", précise Abdellatif Boutaty, président de l'association des Musulmans de la côte basque. Les croyants devront prier depuis chez eux. Pas de rassemblement, ni de communion avec les autres fidèles, c'est ce qui va manquer à Abdallah Darif, l'un d'entre eux."On était habitués à se retrouver, après la dernière prière, on se retrouvait pour faire des prières et des incantations". Pour autant, il comprend les mesures sanitaires, qu'il respectera, il fera ses prières chez lui avec sa femme.

Pas de prêche à la Mosquée donc, pas de visio-conférence comme cela avait été le cas dans certaines églises lors des fêtes de Pâques par exemple.

Des livraisons pour les nécessiteux

Concernant la rupture du jeûne au coucher du soleil, les fidèles ne pourront pas se réunir, ni partager le repas de l'iftar comme le veut la tradition avec des amis, des proches, ou des nécessiteux. Pour autant, l'association a souhaité maintenir les repas pour les personnes précaires, les étudiants et les croyants esseulés. "C'est important oui, on garde au moins ça, il faut partager ça", explique Abdellatif Boutaty.

Mais il a donc fallu réorganiser l'opération. L'association a demandé de l'aide à la mairie de Bayonne. "Le maire nous a mis à disposition une cuisine dans une peña du bout de la rue d'Espagne, et depuis là, deux équipes de femmes prépareront des repas, ensuite deux ou trois bénévoles les mettront en panier, et on a 19 livreurs prêts à faire les livraisons pendant tout le Ramadan".

Une cagnotte en ligne a d'ailleurs été mise en place pour aider à financer les courses pour réaliser ces repas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess