Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus et confinement : la vidéo permet de maintenir les liens

-
Par , France Bleu Azur

Qui a dit que le confinement nous éloignait de nos familles et de nos amis ? Pour rester proches et positifs malgré cette crise sanitaire provoquée par le coronavirus et le confinement, il reste internet et les réseaux sociaux. Les apéritifs ou réunions de famille à distance se multiplient.

Les apéros via les applications vidéo : une nouvelle mode pendant le confinement
Les apéros via les applications vidéo : une nouvelle mode pendant le confinement © Maxppp - SEBASTIEN LAPEYRERE

Le confinement mis en place pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 nous éloigne physiquement de nos proches mais il existe des solutions connectées pour se retrouver, grâce à des applications gratuites pour une réunion de famille ou un apéro entre copains en visioconférence : Messenger, Skype, WhatsApp, etc.

Reportage

Faute de pouvoir vous réunir en famille ou entre amis, vous êtes de plus en plus nombreux à remplacer l'apéritif par sa version numérique, comme Brigitte. Cette Niçoise est persuadée que le confinement sera prolongé jusqu'à fin avril et elle fêtera son anniversaire sur Internet : "Je vais avoir 60 ans le 12 avril, j'essaierai d'avoir ma famille et des amis via Skype." Brigitte a déjà expérimenté l'apéro virtuel avec ses filles : "On a ses chips, ma fille met de la musique, on danse parfois, on échange comme si on était face à face."

Chloé privilégie aussi les appels vidéo : "Ma sœur a un petit garçon de deux ans, j'ai envie de le voir, j'ai besoin de garder un contact visuel, physique. Cela permet de voir les rires, de communiquer, c'est plus convivial, on ne peut pas se toucher, mais on se voit tous. Après, ça reste compliqué car parfois ça bugue." En revanche, les grands-parents de Chloé ne maîtrisent pas les applications. Alors pour prendre de leurs nouvelles, elle passe par le bon vieux téléphone... en attendant de pouvoir leur rendre visite après le confinement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu