Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : bien que privée de culte, la cathédrale d'Orléans va rouvrir le 11 mai

-
Par , France Bleu Orléans

Les messes resteront interdites jusqu'au 2 juin : cette décision du Premier Ministre suscite "déception" et "incompréhension" chez les catholiques, à commencer par les évêques. A défaut de reprendre les célébrations, la cathédrale d'Orléans rouvrira au public le 11 mai.

La cathédrale d'Orléans rouvrira le 11 mai, uniquement l'après-midi, pour permettre prières et recueillement individuels
La cathédrale d'Orléans rouvrira le 11 mai, uniquement l'après-midi, pour permettre prières et recueillement individuels © Radio France - François Guéroult

Il n'y aura pas de messe au moins jusqu’au 2 juin en France : c’est ce qu’a indiqué mardi le Premier Ministre Edouard Philippe, malgré l'impatience de l’église catholique, qui espérait bien reprendre les célébrations dès le début du déconfinement. Après Pâques, c'est un autre grand événement pour les chrétiens qui ne pourra pas être célébré : la Pentecôte, prévue le dimanche 31 mai.

Dans un communiqué, les évêques de France « prennent acte avec regret » de cette décision :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'Eglise avait proposé à l'Etat un protocole sanitaire

Interrogé par France Bleu Orléans, Mgr Jean-Pierre Batut, l’évêque de Blois, parle ainsi de « déception » et d’ « incompréhension » : "Nous sommes extrêmement déçus, réagit-il, parce que nous ne voyons pas très bien en quoi il est plus dangereux d'entrer dans une église que d'entrer dans un magasin d'alimentation. Bien sûr, la relance de l'activité économique est vitale, et la laïcité est une très bonne chose ; mais ce mépris de la dimension spirituelle des personnes n'est pas admissible."

"Déception et incompréhension" pour Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, au lendemain du discours du Premier Ministre
"Déception et incompréhension" pour Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, au lendemain du discours du Premier Ministre © Maxppp - Joël Philippon

D'autant, affirme l'évêque de Blois, qu'il est tout à fait possible d'adapter les pratiques religieuses aux précautions sanitaires. "Ce n'est pas très difficile, assure-t-il, bien que la religion chrétienne soit une religion très tactile. On peut respecter les distances lors des rassemblements, raisonner en fonction de la taille de l'édifice, renoncer à un certain nombre de gestes comme le geste de paix. Et puis, pour la communion, on peut en faire en sorte qu'il n'y ait pas de contact." Ces propositions ont été faites au gouvernement, qui n'en a pas tenu compte, se désole Jean-Pierre Batut, dont l'interview est à écouter ici :

"Le gouvernement méprise la dimension spirituelle des personnes" regrette Mgr Jean-Pierre Batut

A défaut de pouvoir reprendre le culte, Christophe Chatillon, lui, a décidé de rouvrir au public la cathédrale d’Orléans à partir du 11 mai. Pour le recteur de l'édifice, il s'agira de permettre le recueillement individuel, tout en respectant les règles sanitaires.

La cathédrale d'Orléans rouvrira les après-midi

"La cathédrale d'Orléans est fermée depuis le début du confinement, indique Christophe Chatillon, pour des raisons de sécurité, notamment, en raison des objets de valeur qu'elle héberge. Mais je pense que, malgré l'interdiction des célébrations, il faut aller de l'avant. Ce que je sens, c'est que les gens se posent beaucoup de questions sur la période que l'on vit actuellement, et la cathédrale doit faire partie de ces lieux où cette recherche spirituelle est possible, où on peut tenter de trouver un chemin d'espérance, un réconfort, à travers la prière et le recueillement."

Dans la pratique, la cathédrale rouvrira uniquement les après-midi, avec des personnes présentes pour accueillir les visiteurs en les incitant à se laver les mains avec du gel hydro-alcoolique. Les portes d'accès et les clenches seront nettoyées régulièrement. Un circuit sera mis en place, pour éviter que les gens ne se croisent. "Cela ne comblera pas le manque profond qui existe chez certains pratiquants, mais il faut s'adapter", conclut le recteur de la cathédrale.

Actuellement, sur Orléans, seules 3 églises sont ouvertes au public : Notre-Dame des miracles, St Paterne et  St Donatien. Les obsèques peuvent toujours être célébrées, en limitant à 20 le nombre de participants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess