Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : ce qu'il fallait retenir de ce mardi 24 mars dans la Marne et les Ardennes

La France est confinée depuis le 17 mars. Retrouvez l'information sur l'épidémie de coronavirus dans la Marne et les Ardennes de ce mardi 24 mars en temps réel.

Masque de protection - illustration
Masque de protection - illustration © Maxppp - Sébastien Jarry

Dans la Marne et les Ardennes, comme dans toute la France, la population est appelée à limiter au maximum ses déplacements pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Retrouvez, en temps réel, les initiatives solidaires, les conseils, les infos pratiques pour ce mardi 24 mars.

->Cliquez ici pour actualiser cette page 

L'essentiel

  • La région Grand Est concentre plus du tiers des morts du Covid-19 en France. Dans son bilan diffusé ce lundi soir, l'Agence Régionale de Santé du Grand Est dénombre 335 morts depuis le début de l'épidémie, dont 64 sur les 24 heures précédentes. Au niveau national, ce sont 860 décès en lien avec le Covid-19 qui étaient recensés ce lundi soir.
    D'après l'ARS, 2 348 malades sont hospitalisés dans le Grand Est pour le coronavirus, dont 526 en réanimation. Cela représente plus d'un quart des cas graves recensés dans toute la France. L'organisme Santé publique France dénombre 4 256 cas avérés de coronavirus dans le Grand-Est.
  • Trois médecins atteints du coronavirus sont morts dans la région Grand Est : un médecin généraliste en Moselle, un gynécologue-obstétricien à Mulhouse et un médecin généraliste à Colmar.
  • L'agence régionale de santé communique également un autre chiffre, plus encourageant : près de 500 personnes sont sorties d'hospitalisation dans le Grand Est, "leur état de santé ayant été considéré comme rassurant".

Suivez notre direct:

19h35 : fin du direct. Merci de nous avoir suivis et à demain.

19h20 - Avant de nous quitter, voilà trois conseils pour éviter le piège de l'effet pyjama pendant le confinement.

18H59 - Au moins 28 soignants du CHU de Reims sont positifs au Covid-19 ce mardi mais ils ne nécessitent pas d’hospitalisation, fait savoir l’hôpital dans un communiqué. 49 patients positifs au coronavirus sont actuellement hospitalisés au CHU, dont 21 en réanimation. Actuellement, le CHU de Reims possède 98 lits dédiés pour l’hospitalisation de Covid-19. D’ici jeudi, cette capacité de prise en charge sera augmenté de 120 lits, écrit l’hôpital. 39 lits de réanimation sont dédiés à la prise en charge des patients atteint par le coronavirus. Cette capacité passera à 43 lits ce mercredi. 

Par ailleurs, face au nombreux messages de soutien et des propositions de dons, le CHU de Reims met en place un espace dédié sur son site internet et une adresse mail unique pour faciliter  les dons, covid.soutenir@chu-reims.fr. 

18h14 - Dans la Marne, l’association Papillons Blancs lance un appel aux dons. Les soignants qui s’occupent d’enfants et d’adultes handicapés, ont besoin notamment de masques FFP2, de surblouses ,de combinaisons à usage unique ou encore de surchaussures.

18h - Deux jeunes rémois, de 19 et 21 ans, ont été condamnés ce mardi par le tribunal correctionnel de Reims. Ils étaient poursuivis pour "outrage et rébellion", à la suite d'un contrôle dimanche dernier, pour non respect des règles de confinement. Le jeune homme de 19 ans écope de 4 mois de prison avec sursis. Celui de 21 ans a été condamné à 4 mois de prison ferme, avec mandat de dépôt. Il était jugé pour deux affaires. En novembre dernier, il avait déjà été interpellé pour "outrage et rébellion".

17h48 - Plus de 1,1 million de masques chirurgicaux ont été donnés par des associations, des entreprises et des particuliers dans le Grand-Est, fait savoir l'ARS dans un communiqué

17h33 - 167 000 masques de protection ont été distribués dans les Ardennes depuis la fin de la semaine dernière, selon le préfet du département, Jean-Sébastien Lamontagne qui tenait un point presse ce mardi après-midi. 43 000 masques provenants de dons se rajoutent aux dotations de l’Etat. Le préfet indique aussi que 20 000 litres de gel hydroalcoolique, produit par l'entreprise Dupuy à Quatre-Champs, seront disponibles ce mercredi dans des pharmacies, en préfecture et à l'hôpital Manchester de Charleville-Mézières.

Par ailleurs, les médecins libéraux ardennais ont ouvert des centres de consultation entièrement dédiés au coronavirus. Depuis ce mardi à l'hôpital de Vouziers, à partir de mercredi à celui de Rethel, à la médecine du travail de Charleville-Mézières et de Sedan. Inutile de s'y présenter directement. Ils ne reçoivent que les patients suspects qui sont envoyés par leur médecin.

17h25 - La sénatrice de la Marne, Françoise Férat, demande au gouvernement la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle à cause du Coronavirus. Elle fait savoir dans un communiqué publié ce mardi qu'elle a écrit au Ministre de l'intérieur en ce sens. Selon elle, le Covid-19 entraîne des dégâts économiques et sociaux considérables sur les entreprises, artisans et commerçants et les mesures mises en place par l’Etat ne suffiront pas. Des chefs d’entreprise ont également demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle afin de mobiliser les compagnies d’assurance. 

16h40 - "Il ne fallait pas se tromper d’objectif",  le marcheur marnais Yohann Diniz se félicite de l’annulation des JO de Tokyo. De son côté, Pascal Martinot-Lagarde, spécialiste du 110m haies qui s’entraîne au Creps de Reims est lui aussi satisfait. "J’étais complètement favorable à un report parce ce que nous aurions eu une inégalité sur les préparations olympiques, tous les pays ne sont pas touchés de la même façon par le Covid-19", dit-il à France Bleu Champagne Ardenne.

16h23 - Un "TGV médicalisé" va être mobilisé ce mercredi, pour la première fois en Europe, afin d'évacuer 30 patients atteints par le coronavirus depuis Strasbourg et Mulhouse vers des régions moins touchées par l'épidémie, annonce le ministre de la Santé Olivier Véran.

16h14 - Après la mort "en lien possible avec le Covid-19"  de  21 résidents d'un Ehpad des Vosges, à Cornimont. A Saint-Dizier, en Haute-Marne, 13 résidents d'un Epadh sont morts depuis la semaine dernière, selon nos confrères de France 3.

15h39 - A Reims, la police nationale et la police municipale ont dressé 188 verbalisations pour faire respecter les mesures de confinement, annonce le maire Arnaud robinet.

15h16 - Afin de limiter les contacts et la propagation du coronavirus, les gendarmes de Champagne-Ardenne incitent la population, "hors cas graves et urgents",  à utiliser le service "ma gendarmerie en ligne", pour les contacter. La brigade numérique numérique de la gendarmerie répond à vos questions 24h/24 et 7j/7, soit via un chat sur la page de la gendarmerie nationale, soit via Facebook ou via les messages privés Twitter@gendarmerie.

14h55 - Le maire de Charleville-Mézières, Boris Ravignon qualifie "d'irresponsables" les incitations du gouvernement à aller aider les agriculteurs. Le ministre de l'agriculture l'avait dit hier sur France Bleu Paris, Didier Guillaume appelle "ceux qui n'ont plus d'activité" à "à rejoindre la grande armée de l'agriculture française", en quête de main-d'oeuvre.

14h10 - La commune de Villers-Semeuse dans les Ardennes met en place un service de livraison de nourriture pour les personnes âgées ou à mobilité réduite. "Tournées de pains pour les plus de 75 ans, ou ne pouvant se déplacer", fait savoir le maire dans une vidéo. Des "paniers de courses avec les produits de nécessité de 30 euros" sont également disponibles.

13h10 - La ville de Reims a récupéré et livré 75 000 masques de protection au CHU de Reims, annonce le maire Arnaud Robinet sur son compte Twitter. Dans le détail, la ville a récolté près de 50 000 masques chirurgicaux et 25 000 masques FFP2.

Dans les Ardennes, depuis ce lundi, les médecins généralistes et les chirurgiens dentistes peuvent retirer des masques en préfecture et sous-préfectures. A partir de ce mardi, les autres professionnels de santé, dont les infirmières de ville pourront en récupérer à leur tour.

12h - "Il faut produire pour nourrir les Français". Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume lance ce mardi matin sur BFMTV, "un appel à l'armée de l'ombre des hommes et des femmes" qui "n'ont plus d'activité" en raison de la crise du coronavirus, "à rejoindre la grande armée de l'agriculture française", en quête de main-d'oeuvre, en allant "dans les champs".

11h32 - Les basketteurs de Charleville-Mézières vous aident à passer le temps pendant le confinement. 

11h30 - Pendant le confinement, la galerie d'art Caractères à Charleville-Mézières expose vos oeuvres dans une galerie virtuelle. 

11h22 - Le Comité analyse recherche et expertise (CARE) doit être installé par Emmanuel Macron ce mardi à 17h à l'Elysée, en présence du Premier ministre, du ministre de la Santé et de la ministre de l'Enseignement supérieur. Ce comité réunira douze chercheurs et médecins. L'objectif est de conseiller le gouvernement sur les traitements et les tests pour lutter contre le Covid-19. Le CARE assurera notamment le suivi des études thérapeutiques autorisées en France et à l'étranger. Il accompagnera également les autorités sur l'opportunité de la mise en place d'une stratégie numérique d'identification des personnes ayant été au contact de personnes infectées.

11h15 - La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, apporte des précisions pour les personnes obligées de prendre leur véhicule pendant le confinement. Des tolérances sont prévues pour le contrôle technique. 

11h05 - La préfecture des Ardennes annonce 23 cas confirmés de Covid-19 dans le département ce mardi dont trois personnes hospitalisées en réanimation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu