Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Colère d'une infirmière mosellane contre son député, Richard Lioger, accusé d'être confiné loin de Metz

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Lorraine Nord

Anne-Catherine Leucart, infirmière messine, publie une lettre contre le député LREM de la Moselle Richard Lioger, accusé d'être confiné dans le sud de la France. Elle se dit indignée par cette situation. Richard Lioger parle d'un "coup politique", venant d'une colistière de Béatrice Agamenonne.

Richard Lioger face à 200 marcheurs.
Richard Lioger face à 200 marcheurs. © Radio France - Arthur Blanc

Accusé d'avoir quitté sa circonscription pour aller se confiner durant l'épidémie de coronavirus dans le Luberon, Richard Lioger s'est défendu dimanche, mais n'a visiblement pas convaincu cette infirmière libérale, qui a adressé une lettre ouverte pour crier sa colère. Anne-Catherine Leucart, une messine mère de trois enfants, passe son temps libre à donner un coup de main au service de réanimation du CHR de Mercy. "Moi, j'ai un quotidien qui n'est pas au bord d'une piscine" s'insurge-t-elle, au micro de France Bleu Lorraine nord. 

Je ne dis pas qu'il ne fait rien, mais il ne fait pas ce pourquoi il a été élu

"Je pense que le travail d'un député est d'être sur sa circonscription, et surtout de pallier au problème. On est à la quatrième semaine de confinement, j'ai passé deux semaines sans masque, sans surblouse, sans rien du tout et je dois aujourd'hui ma protection parce que j'ai passé un coup de gueule sur les réseaux sociaux et que des gens m'ont fait des dons" raconte celle qui est également présidente du mouvement radical en Moselle, et qui figurait sur la liste de Béatrice Agamennone lors des élections municipales à Metz. Pourtant selon nos informations, Richard Lioger a fourni dix surblouses et une visière de protection à Anne-Catherine Leucart.

Elle dit avoir écrit cette lettre, se sentant visée par la plainte que compte déposer le député pour menaces de mort, "or mon post ne comporte ni injure, ni violence" écrit-elle.

"Le député ne s'est même pas donné la peine de savoir quels étaient nos besoins, il n'est pas là, il ne sait pas ce qu'il se passe à Metz aujourd'hui. A 20 heures, tout le monde applaudit les gens qui mettent les mains dedans, et lui, il ne peut pas entendre ces applaudissements parce qu'ils sont couverts par le chant des cigales. Je l'imagine au bord d'une piscine, ça me rend malade. Je ne dis pas qu'il ne fait rien, mais il ne fait pas ce qu'il faut et ce pourquoi il a été élu."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess