Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : comment les pompes funèbres se préparent en Occitanie ?

-
Par , France Bleu Occitanie

La région Occitanie est parmi les moins touchées depuis le début de la crise du coronavirus (72 décès). Mais les pompes funèbres s'organisent, parfois avec les moyens du bord, en cas de pic d'activité dans les prochains jours.

Illustration.
Illustration. © Maxppp - PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/MAXPPP

C'est le dernier maillon de la chaîne mais il est essentiel. Comment bien prendre en charge les personnes décédées en pleine épidémie de coronavirus ? En Occitanie, certaines agences de pompes funèbres ont modifié leur fonctionnement, d'autres s'inquiètent du manque de matériel en cas de hausse d'activité. 

"On est les abandonnés du Covid-19"

A Albi (Tarn), la société Clamouse Gilles est présente dans le funéraire depuis plus d'un siècle. Le département est pour le moment épargné ou presque (au 29 mars, un décès lié au coronavirus) mais à la vue de la situation dans l'Est et du manque de moyens des collègues, Marianne, conseiller funéraire s'inquiète : On n'a pas les équipements adéquats. On est obligés de s'équiper par nous-mêmes. Heureusement, on a un bon patron avec un bon réseau qui a pu nous équiper", explique-t-elle. 

Avant d'ajouter : "On a contacté l'ARS, on n'a toujours pas de nouvelles de leur part. On fait des pieds et des mains pour avoir du gel hydroalcoolique. On est les abandonnés du Covid-19. Heureusement qu'on a des amis plaquistes, jardiniers... qui nous aident, sinon on serait seuls. Si ça arrive en grand nombre (les cas de Covid-19), ça va être problématique. En plus du personnel soignant, ils vont avoir du personnel funéraire sur le dos." 

A Montauban, changement de fonctionnement

Chez Pompes Funèbres 82 (Tarn-et-Garonne), qui compte une agence à Montauban et une autre à Castelsarrasin, le responsable Patrice Alozy est moins inquiet. Il assure être prêt : "On est parés. Ce n'est pas une nouveauté de traiter des maladies infectieuses donc les personnels sont formés. Côté matériel, nous sommes titulaires d'un marché public qui nous fait obligation d'avoir beaucoup de matériel. Et puis au niveau des cercueils, ils sont tous fabriqués dans les Pyrénées. On a un stock toujours important donc aucune inquiétude", explique Patrice Alozy.

Le fonctionnement de la société, qui compte 14 salariés, a tout de même évolué : "On a anticipé depuis plus de quinze jours. On a organisé plusieurs brigades volantes qui ne se croisent pas. Qui travaillent six jours, puis ne travaillent pas la semaine suivante. De manière à ce que si jamais quelqu'un était déclaré positif, on ne soit pas obligé de confiner tout le monde et ne pas pouvoir pérenniser l'activité. Les groupes sont étanches, ne se croisent pas physiquement, ce qui permet de garantir la bonne continuité du service." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu