Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus - confinement : une cagnotte pour aider les éleveurs de vaches de course landaise

-
Par , France Bleu Gascogne

Sans revenus en raison de l'annulation des spectacles de course landaise, les éleveurs de vaches - les ganaderos - traversent une crise économique très importante. Certains envisagent de faire abattre une partie de leur troupeau.

Les spectacles de course landaise sont annulés pendant le confinement - Image d'archives
Les spectacles de course landaise sont annulés pendant le confinement - Image d'archives © Radio France - Julien Balidas

C'est une crise profonde que traverse en ce moment la monde de la course landaise, alors que tous les spectacles sont interdits dans les arènes en raison du confinement. Pour aider les éleveurs, qui n'ont plus assez d'argent pour nourrir leurs bêtes, deux associations - l'association des Jeunes Coursayres et la Peña Lou Beroy - et le magazine La Cazérienne ont décidé de lancer une cagnotte en ligne

Car, pour la course landaise, une crise succède à l'autre : si aujourd'hui c'est le confinement qui empêche les spectacles, il y a quelques mois c'était une grève qui paralysait l'activité. D'octobre à janvier, les écarteurs et sauteurs de course landaise ont cessé leur activité pour protester contre un nouveau régime de cotisations sociales. Cela avait provoqué l'annulation des courses dans les arènes. 

Cela fait donc plusieurs mois, depuis octobre, que les éleveurs de vaches de course landaise n'ont plus reçu de revenus. "Quelle entreprise peut tenir plusieurs mois - 8 mois dans le pire des cas - sans revenus ?" s'alarme Lucien Laurède, le président de l'association des Jeunes Coursayres, à l'origine de cette cagnotte en ligne. 

Risques d'abattage dans les ganaderias 

Le bétail, dans les élevages, doit être nourri tous les jours, ce qui représente un coût fixe important pour les ganaderos. Le risque, c'est qu'ils se résolvent à abattre une partie de leurs vaches, pour diminuer les coûts. "La situation économique est très critique, on craint l'abattage de grosses parties de troupeaux. Certains ganaderos vont faire une sélection parmi leurs bêtes pour diminuer la charge alimentaire, explique Lucien Laurède. Le risque pour la course landaise, c'est que des élevages disparaissent. Le risque c'est de perdre la richesse et la diversité dans les élevages. Sans vaches, comment pourrons-nous imaginer l'avenir de la course landaise ?"

Des associations ont donc décidé de lancer cette pétition, soutenue par la fédération française de la course landaise. Ce mardi, la cagnotte avait déjà permis de récolter près de 2000 euros. "L'ensemble de l'argent récolté servira uniquement à l'achat d'aliments et de fourrages pour les 12 éleveurs de  vache landaise affiliés à la fédération française de course landaise" précise Lucien Laurède. 

La cagnotte est à retrouver en cliquant ici. Il est aussi possible de faire des dons en nature (céréales, aliments, foin, etc.) en envoyant un message à cette adresse : aidonslesganaderoslandais@gmail.com

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu