Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : couvre-feux, contrôles, les mesures se durcissent pour faire respecter le confinement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Pour ce premier week-end de confinement, les communes durcissent les mesures. Certaines ont décidé de mettre en place un couvre-feu. La gendarmerie va aussi être mobilisée pour faire respecter les consignes. Des PV ont même été dressé à Perpignan.

A Perpignan, un couvre feu est instauré à compte de samedi
A Perpignan, un couvre feu est instauré à compte de samedi © Radio France - Arno Visconti

Pour faire respecter le confinement, les mesures vont se durcir dans un certain nombre de communes. Les forces de l'ordre se mobilisent à Paris où des drones vont être utilisés pour aider les contrôles au sol. Dans plusieurs communes, des couvre-feux ont été instaurés pour tenter de faire respecter les mesures de confinement.

Couvre-feux à compter de dimanche et lundi

De nombreuses communes ont décidé d'instaurer des couvre-feux à compter de dimanche

Les communes concernées depuis samedi soir

A Nice, les mesures seront effectives dès ce samedi soir. Il sera interdit de sortir de chez soi de 23 heures à 5 heures du matin, excepté pour des motifs professionnels ou médicaux.

Même chose du côté de Perpignan, où le préfet des Pyrénées-Orientales a décidé de mesures d’interdiction entre 20h et 6h du matin. La mesure entre en vigueur ce samedi soir jusqu’au 1er avril 2020.  Le maire de Perpignan Jean-Marc Pujol précise dimanche que 46 procès-verbaux ont été dressé durant la nuit, mais que "Le couvre-feu a été respecté à 98% ".
 

A Béziers, dans l'Hérault, le maire Robert Ménard a également décidé d'instaurer un couvre-feu à partir de ce samedi soir, de 22 heures à 5 heures du matin. 

C'est aussi le cas dans la commune de Montpellier, où les transports publics seront également limités à compter de ce samedi, et à Colombes (Hauts-de-Seine).

A Charleville-Mézières, le maire Boris Ravignon a lui aussi instauré un couvre-feu à compter de ce samedi soir de 22h à 6h.

Plusieurs communes du Nord-Pas-de-Calais ont aussi décidé des couvre-feux. C'est le cas à Arras, mais aussi à Haumont. Dans cette dernière commune, les mineurs ont interdiction de circuler entre 18h et 6h du matin sous peine d'amende.

Le maire de Valence met en place un couvre-feu parce que trop de monde circulait encore dans les rues dans la nuit de vendredi à samedi. Les déplacements sont interdits entre 21 h et 6 h du matin dès ce samedi soir.

A Colombes, dans les Hauts-de-Seine, le couvre-feu entré en vigueur samedi soir interdit toute sortie entre 21 heurs et 5 heures du matin.

Couvre-feux déjà en vigueur depuis vendredi

Plusieurs communes des Alpes-Maritimes, des Pyrénées-Orientales et de l'Hérault ont décidé de mettre en place un couvre-feu pour faire respecter les mesures de confinement. "Trop de Français prennent le confinement à la légère" martelait Emmanuel Macron, mais dans certaines communes, le message a du mal à passer. 

Ce couvre-feu est déjà en vigueur depuis vendredi soir à Vallauris Golfe-Juan. Le maire explique qu’il a vu trop de monde sur le plages et les places de la ville. "Nous avons pris cette mesure pour protéger la population", déclare le maire Michelle Salucki, invitée de franceinfo.

Depuis vendredi soir, il est également interdit de sortir pour les habitants de Roquebrune Cap Martin et Menton entre 21 heures et 5 heures du matin.

Circulation interdite

La conséquence de ces couvre-feux, c’est que la circulation est interdite pour tous véhicules. Les piétons n’ont pas non plus le droit de se trouver sur la voie publique. 

Dans la plupart des cas, ne sont pas concernés par ces mesures

  • Les services de secours et de police
  • Les professionnels de santé
  • Les personnes qui se déplacent pour un motif médical

Des sanctions plus sévères 

Tôt ce dimanche matin, l'Assemblée nationale a voté en faveur d'un durcissement des sanctions pour les Français qui ne respectent pas le confinement. Le texte prévoit une amende de 135 euros en cas de violation des règles, 1.500 euros en cas de récidive "dans les 15 jours" et dans le cas de "quatre violations dans les trente jours" un délit "puni de 3.700 euros d'amende et six mois de prison au maximum".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu