Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : dans l'Oise, des mesures strictes mais pas de "scénario à l'italienne"

Par

Les autorités du département ont pris des mesures très strictes pour prévenir toute diffusion de l'épidémie, mais les huit communes de l'Oise touchées par des cas de coronavirus ne seront pas mises en quarantaine comme en Italie, assure l'ARS.

Le colonel de la base de Creil Bruno Cunat (à gauche), le préfet de l'Oise, le directeur de la DRS et la directrice d'académie, samedi 29 février à Beauvais. Le colonel de la base de Creil Bruno Cunat (à gauche), le préfet de l'Oise, le directeur de la DRS et la directrice d'académie, samedi 29 février à Beauvais.
Le colonel de la base de Creil Bruno Cunat (à gauche), le préfet de l'Oise, le directeur de la DRS et la directrice d'académie, samedi 29 février à Beauvais. © Maxppp - Dominique Touchart/LECOURRIERPICARD

Tous les rassemblements publics, sportifs et religieux, notamment les messes, sont désormais interdits dans l'Oise "jusqu'à nouvel ordre". Voilà les les directives données par le préfet et le directeur général de l'Agence régionale de santé des Hauts-de-France (ARS) ce samedi. Le département est le plus touché par l'épidémie de coronavirus, avec un regroupement de 36 cas, dont 18 nouveaux cas annoncés samedi 29 février. 

Publicité
Logo France Bleu

Ce n'est pas un confinement à l'italienne, les gens peuvent aller et sortir. On ne ferme pas l'Oise, par contre on appelle au civisme

C'est aussi celui qui a pris les mesures les plus drastiques de précaution pour prévenir la diffusion de l'épidémie. Les autorités conseillent aux habitants de huit communes particulièrement touchées de limiter au maximum leurs déplacements. Faire ses courses reste acceptable, la transmission de l'épidémie nécessitant un temps de contact d'une quinzaine de minutes, selon l'ARS.

Pas de "scénario à l'italienne" dans l'Oise

Mais il n'y a pas de "scénario à l’Italienne", dit le directeur de l'ARS Hauts-de-France, Etienne Champion : "Ce n'est pas un confinement à l'italienne, les gens peuvent aller et sortir. On ne ferme pas l'Oise, par contre on appelle au civisme". Pas de zone rouge, pas de confinement. Les habitants des zones concernées, là où il y a plusieurs cas positifs au coronavirus, doivent favoriser le télétravail, ce qui s’avère compliqué à mettre en place par exemple sur la base aérienne de Creil, selon son commandant, vu le nombre de personnes habilitées secret défense.

Tous les établissements scolaires de Creil et alentours, Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lagny-le-Sec et Lamorlaye seront fermés dès lundi avec consultation médicale voire dépistage dans la semaine pour les 26 000 élèves concernés. Des cours en ligne seront disponibles mais les familles vont devoir s’organiser. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu