Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Masque obligatoire : la justice demande à la préfète du Bas-Rhin de revoir sa copie d'ici lundi

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

La justice invite la préfecture du Bas-Rhin à revoir l'arrêté qui impose le port généralisé du masque dans les communes de plus de 10.000 habitants. Pas question d'imposer le masque partout nuit et jour. L'arrêté doit préciser des zones géographiques ainsi que des plages horaires pertinentes.

Depuis le déconfinement, les Strasbourgeois font leur marché masqués
Depuis le déconfinement, les Strasbourgeois font leur marché masqués © Radio France - Corinne FUGLER

Les passants vont pouvoir tomber le masque dans les grandes villes du Bas-Rhin dans les secteurs peu fréquentés. Saisi en référé par deux médecins strasbourgeois, le Tribunal administratif de Strasbourg demande ce mercredi 2 septembre à la préfète du Bas-Rhin de réviser l'arrêté qui impose le port généralisé du masque dans tout l'espace public, 24h sur 24. 

L'arrêté, en effet, dans son texte actuel, ne précise pas les zones géographiques concernées ni les horaires visés par cette obligation. Or les circonstances sanitaires n'exigent pas de règles aussi strictes.

La préfecture a jusqu'au lundi 7 septembre, 12h, pour édicter un nouvel arrêté. En attendant, les passants doivent continuer à porter un masque, même dans les lieux déserts.

En réaction à cette décision du Tribunal administratif, la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, a choisi de se tourner vers les maires des communes concernées pour préciser le dispositif sanitaire à fixer par arrêté. Dans un communiqué publié mercredi soir, elle les invite "à lui faire connaître pour chacune de leur commune les secteurs et périodes pour lesquels ils considèrent que le port du masque est souhaitable".

Adapter la règle aux risques

Depuis ce samedi 29 août 2020, les piétons de plus de 11 ans doivent porter un masque dans les 13 communes du département de plus de 10.000 habitants, comme Strasbourg, Sélestat ou encore Haguenau. Seuls les cyclistes et les joggeurs sont dispensés de cet accessoire. 

L'ancien maire de Strasbourg, Roland Ries, avait, ce printemps, publié un arrêté qui imposait le port du masque dans le centre historique de la capitale alsacienne, mais cet arrêté avait été suspendu en mai par la même juridiction.

Le Tribunal administratif avait été saisi par six Strasbourgeois qui voyaient dans cette obligation une atteinte au respect de leur vie privée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess