Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Dans le Tarn, le virus circule partout, la campagne n'est pas épargnée"

-
Par , France Bleu Occitanie

La préfecture du Tarn est inquiète.Le taux d'incidence du Covid-19 continue de grimper dans le département. Et contrairement aux métropoles où le couvre-feu peut avoir un impact, les autorités sont un peu démunies dans les zones rurales. Les dix jours à venir seront décisifs.

La préfète du Tarn Catherine Ferrier estime que les 10 jours qui viennent sont décisifs.
La préfète du Tarn Catherine Ferrier estime que les 10 jours qui viennent sont décisifs. © Radio France - SM

Actuellement, le dans le Tarn , la circulation du virus s'accélère et il est partout. Le taux d'incidence atteint 270 cas pour 100.000 habitants à Albi, Lavaur et Castres et le taux de positivité des tests atteint lui près de 15%. 

Pour le moment, seules des métropoles doivent suivre un couvre-feu. Mais la préfète du Tarn prévient : "C’est le moment de se ressaisir, sinon, il reste 10 jours à peine avant de basculer dans ce régime". Une course contre la montre collective complexe dans le département. Car si les plus grosses villes sont touchées, c’est le cas aussi de toutes petites communes. Catherine Ferrier insiste : "La campagne n’est pas épargnée. On est inquiet quand on voit un taux d’incidences de 390 pour 100.000 dans des petits villages de la montagne.' 

"Même avec un couvre-feu sanitaire, les Tarnais pourraient continuer de faire les imbéciles."

Et ce qui préoccupe les autorités sanitaires, c’est que le couvre-feu ne serait pas forcément utile dans les zones rurales. "Dans le département, on se retrouve en famille, il y a des grandes espaces pour se recevoir. Il y a moins besoin de sortir au restaurant comme pour ceux qui habitent dans des petits appartements en métropole. Et donc même avec un couvre-feu sanitaire, les Tarnais pourraient continuer de faire les imbéciles."

Fini les lotos ou la belote 

La préfète insiste donc sur la règle des six, qui doit être respectée par tous et partout. "Les zones rurales, ce sont des endroits où les gens se retrouvent beaucoup, ou la convivialité et le tissus associatif sont très développés, où il y a des rencontres fréquentes entre les gens."  

Pour tenter d’endiguer le phénomène, les cérémonies, fêtes et mariages sont interdits dans les salles des fêtes et salles polyvalentes. Mais la préfète a décidé d’aller plus loin : "Seront considérés dans le Tarn comme rassemblement festif, les jeux collectifs, belote, loto, karaoké. Des rassemblements. Pour les communes rurales, ce signal supplémentaire de reporter toutes les activités associatives va peut-être apporter un peu de conscience. "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess