Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : dans le Val-de-Marne, un nouveau cluster identifié

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Huit ouvriers d'un chantier de désamiantage du lycée Georges-Brassens à Villeneuve-le-Roi, dans le Val-de-Marne ont été testés positifs au coronavirus. C'est le troisième cluster en Île-de-France depuis le début du déconfinement.

Neuf ouvriers du chantier de désamiantage du lycée Georges-Brassens à Villeneuve-le-Roi ont été testés positifs au coronavirus (photo d'illustration)
Neuf ouvriers du chantier de désamiantage du lycée Georges-Brassens à Villeneuve-le-Roi ont été testés positifs au coronavirus (photo d'illustration) © Maxppp - LP/ A.-L. A.

Huit ouvriers d'un chantier de désamiantage du lycée Georges-Brassens à Villeneuve-le-Roi dans le Val-de-Marne ont été testés positifs au coronavirus, confirme le maire de la ville Didier Gonzales (LR) joint par France Bleu Paris. "J'ai été contacté par le directeur de l'ARS (Agence Régionale de Santé) ce mercredi", raconte Didier Gonzales. 

Les ouvriers seraient des salariés de la société Wig France, d'après nos confrères du Parisien, chargée de retirer l'amiante de l'ancien lycée dans le cadre de sa déconstruction. Depuis deux ans maintenant, le lycée est fermé après des suspicions, depuis avérés d'amiante dans l'enceinte de l'établissement. Aucun élève ou personnel de l'Éducation nationale ne le fréquente depuis.

Premier foyer de contamination dans le Val-de-Marne

Ce cluster est le premier foyer de contamination recensé dans le département depuis la fin du déconfinement. "C'est un chantier qui se trouve sur la ville mais qui n'est pas directement exposé sur la voirie. C'est un chantier de désamiantage donc évidemment tout est très calfeutré. On n'est pas dans un cas de figure où il y a une densité de population et où les ouvriers auraient pu croiser des gens", se veut rassurant le maire de la ville Didier Gonzales. Il relate les informations transmises par l'Agence Régionale de Santé.

On ne peut pas nier qu'il existe un risque - Daniel Guérin, conseiller départemental de Villeneuve-le-Roi 

Mais tout le monde ne partage pas son avis. Daniel Guérin est le conseiller départemental de Villeneuve-le-Roi. Pour lui, la situation est plus que préoccupante. "Le chantier est un chantier de désamiantage donc par nature sécurisé certes mais les ouvriers par nature eux se déplacent. Ils ne sont pas confinés, eux. Il est important de savoir avec qui ils ont été en contact, d'où vient le virus, comment il a contaminé les ouvriers et également qui les ouvriers ont pu contaminer. Il y a une grande surface à 50 m du chantier. Il ne s'agit pas d'affoler la population mais on ne peut pas nier qu'il existe un risque", témoigne sur France Bleu Paris, Daniel Guérin.

Ce cluster, "foyer de contamination" est le troisième recensé en Île-de-France depuis le déconfinement, et le quatrième depuis début mai. Le premier cluster a été identifié à Clamart (Hauts-de-Seine) dans un foyer pour jeunes travailleurs, juste avant le déconfinement. Deux autres ont été identifiés, d'abord aux Ulis (Essonne), là encore dans un foyer de travailleurs, et en Seine-et-Marne dans une communauté religieuse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu