Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus dans les Landes : "On peut aussi applaudir les aides à domicile le soir"

-
Par , France Bleu Gascogne

Ils sont plus de 300 salariés de l’ADMR dans les Landes. Cette association nationale qui gère les aides à domicile, ces personnes qui interviennent chez les particuliers en perte d’autonomie ou isolée. Il faut aussi saluer leur engagement dans cette crise sanitaire.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Vanessa MEYER

Comment travaillent les aides à domicile ? Ces salariés ont-ils enfin reçu de quoi se protéger dans leur mission essentielle ? Ils sont plus de 300 salariés de l’ADMR dans les Landes. Cette association nationale gère les aides à domicile, ces personnes qui interviennent chez les particuliers en perte d’autonomie ou isolés. Il faut aussi saluer leur engagement dans cette crise sanitaire. Pour en parler, nous avons contacté Colette Llanas. Elle préside les antennes locales de l’ADMR de Tartas et de Peyrehorade. 

Comment vous êtes vous adaptés à cette crise sanitaire ? 

On s’est réorganisé pour, au moins, les actes essentiels de la vie courante : l’aide au lever et au coucher, l’aide à la toilette, l’aide aux repas et l’aide aux courses.

Ce qui veut dire qu’il y a des choses que vous avez arrêtées ?

On a privilégié ces actes essentiels, mais en même temps, on privilégie aussi les interventions pour les personnes isolées. Donc s’il y a un peu de ménage, on y va. Ne serait-ce que pour garder le lien avec les personnes.

On a vu beaucoup d’inquiétude de la part des personnels d’aide à la personne. Est-ce que cela va mieux ? Est ce que vous avez reçu du matériel de protection ? 

On a reçu du gel et des masques en fin de semaine dernière et nous attendons cette semaine une livraison de masques du Conseil Départemental. Ca, c’est de la protection. Après, il faut utiliser comme chacun les gestes barrières. 

Mais cela, ce n’est pas toujours possible. Parce que quand vous faites des toilettes par exemple, vous ne pouvez pas respecter les gestes barrières ? 

Non, mais on fait du mieux que l’on peut. Et puis maintenant qu’on a les masques, on peut le faire. 

Les agents restent très inquiets quand ils interviennent ? 

Bien sûr, ce sont eux qui sont en première ligne, qui vont au front. 

Est ce que ces salariés sont conscients de l’importance de leur rôle dans cette crise ? 

Oh oui ! C’est une bouée de sauvetage pour les personnes qui se retrouvent chez elles et puis qui ont moins de visites aussi des aidants familiaux qui ne peuvent pas rendre visite à leurs ainés. C’est vrai que ce sont les agents qui font le lien. On peut les remercier vraiment ! On peut faire aussi, comme pour le personnel soignant le soir, les applaudir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu