Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : dépistage massif au commissariat de Cannes dés lundi

-
Par , France Bleu Azur

Après les 19 cas de Covid-19 au commissariat de Cannes, l'Agence Régionale de Santé a donné son feu vert pour un dépistage de tous les policiers cannois volontaires. C'était une demande des syndicats de police Alliance et Unité SGP.

Les policiers de Cannes vont pouvoir se faire dépister à partir de lundi.
Les policiers de Cannes vont pouvoir se faire dépister à partir de lundi. © Maxppp - Jean-Luc Flémal

À partir de lundi, un Drive-Test devrait être mis en place au commissariat de Cannes afin de tester par prélèvement nasaux les policiers volontaires. Ce dépistage massif est une demande des syndicats de police Alliance et Unité SGP suite au 19 cas de Covid-19 détectés dernièrement.  En plus des 19 policiers malades du Covid-19, une quarantaine présentes aussi des symptômes du coronavirus.

L'Agence Régionale de Santé a finalement décidé de mettre en place un dépistage collectif. La situation devenait critique. Les policiers de Cannes venaient travailler la boule au ventre, avec peut-être des risques d'attraper le Covid-19 et de le transmettre ainsi à leurs familles explique Laurent Martin de Frémont, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP. Les deux cents policiers de Cannes pourront être testé à partir de lundi au commissariat de Cannes et à Mandelieu-la-Napoule.

"Depuis le début de la pandémie, on se débrouille".

Karine Jouglas, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance dans les Alpes-Maritimes explique que depuis le début de la crise sanitaire, il faut se débrouiller pour trouver de quoi protéger les policiers qui vont sur le terrain. Il a fallu par exemple demandé aux maires azuréens des masques, des gants et des gels hydoalcooliques pour permettre aux policiers des Alpes-Maritimes de travailler dans de bonnes conditions.

Le maire de Nice a ainsi donné des milliers de masques chirurgicaux. La situation était compliquée surtout au début de la crise du coronavirus explique Karine Jouglas, aujourd'hui, c'est un peu mieux.

Laurent Martin de Frémont du syndicat Unité SGP Police 06 satisfait que des tests soient fait sur les policiers cannois.

Karine Jouglas du syndicat Alliance Police 06 explique que depuis le début de la crise, il faut se débrouiller pour protéger les policiers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu