Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des bénévoles de la Croix-Rouge du Gard en renfort pour gérer les appels d'urgence

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Des bénévoles de la Croix-Rouge du Gard renforcent depuis mercredi la cellule de crise Covid-19 du SAMU du Gard.

Les bénévoles de la Croix-Rouge apportent leur aide au SAMU 30
Les bénévoles de la Croix-Rouge apportent leur aide au SAMU 30 © Radio France - Croix-Rouge

Depuis mercredi, quatre bénévoles de la Croix-Rouge du Gard se relaient chaque jour au CHU de Nîmes pour renforcer la cellule de crise Covid-19 mise en place par le SAMU. Ils sont 11 à avoir été formés pour apporter leur aide aux équipes du centre de réception et de régulation des appels. "Tous viennent de la filière secourisme et urgence de la Croix-Rouge, explique Charly Abed, le responsable de la communication. Ils sont bien sûr encadrés. Ils sont deux le matin et deux l'après-midi." Leur mission : rappeler toutes les personnes qui ont appelé le SAMU et qui présentent des signes légers du coronavirus : toux, légère fièvre. "Ils sont en général rappelés dans l'heure qui suit." Les cas les plus graves sont bien sûr traités directement par le 15.  

Le SAMU social maintenu

Toutes les activités à risque de la Croix-Rouge ont été suspendues jusqu'à nouvel ordre : formation aux premiers secours, vente de textiles pour les personnes dans le besoin, points écoute, etc... Le SAMU social en revanche est maintenu. Les salariés de la Croix-Rouge profitent des maraudes pour faire de la prévention et rappeler les "gestes barrières" aux personnes qu'ils rencontrent. 

"Les applaudissements le soir, ça fait du bien" 

Charly Abed avoue que l'initiative lancée sur les réseaux sociaux et qui consiste à applaudir à sa fenêtre le soir à 20h en soutien aux personnels soignants, "ça fait du bien ! C'est une reconnaissance aussi pour les bénévoles qui ne sont pas payés. Ça fait du bien aussi à tous les personnels des hôpitaux qui sont mobilisés et qui ne comptent plus leurs heures.

Les bénévoles de la Croix-Rouge mobilisés à la cellule de crise du SAMU sont souvent des trentenaires qui n'ont pas encore d'enfants ou pas d'enfants à faire garder. Ils sont donc souvent confinés seuls. Charly Abbed assure qu'ils sont prêts à apporter leur aide jusqu'à la fin de cette crise sanitaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu