Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus - Des dons par milliers au CHU de Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

Depuis le début de la crise, le CHU de Limoges, seul établissement limousin de premier niveau dans la lutte contre le Covid 19, reçoit de nombreux dons. A tel point que l'établissement doit se structurer pour une meilleure gestion de ces dons, qui restent tous bienvenus.

Le CHU de Limoges (Dupuytren 1)
Le CHU de Limoges (Dupuytren 1) © Radio France - Alain Ginestet

Depuis le début de la crise, le CHU de Limoges, seul établissement limousin de premier niveau dans le traitement du coronavirus, reçoit des dons par milliers : des masques et des dons alimentaires

"Sur les masques, mis bout à bout, ça se compte en milliers voire en dizaines de milliers", explique Florian Vinclair, Directeur des équipements, de la politique hôtelière et des achats au sein du CHU. Il s'agit le plus souvent de dons venant de collectivités ou d'industriels, qui avaient des stocks de masques datant de l'épisode du H1N1, ou des masques pour leur activité. 

Concernant les dons alimentaires, là aussi les collectivités et industriels contribuent beaucoup, mais aussi des restaurateurs, des boulangers, ou bien de simples citoyens. "On a tous types de dons", explique Florian Vinclair, "que ce soit sur des repas plutôt gastronomiques, ou des sandwiches, des viennoiseries, c'est extrêmement varié". Jusqu'ici, les dons alimentaires "officiels" - car certains arrivent aussi directement dans les services - ont représenté jusqu'à 60 repas complets par jour, ce qui est considérable. Le CHU a aussi reçu des dons en matériels divers, et même des numéraires.

Comment faire un don au CHU de Limoges ?

L'établissement a d'ailleurs compris qu'il devait se structurer pour une meilleure gestion de ces dons. Devant cet afflux, Florian Vinclair reconnaît "qu'au départ, ça partait un peu dans tous les sens". D'où la nécessité d'une organisation concrète, que le CHU a matérialisé ce vendredi par la mise en ligne d'une démarche de don, via formulaire qui permet à l'établissement d'être plus efficace dans la gestion de ces dons. La démarche à suivre est à retrouver ici.

L'idée est d'être plus efficace et plus rapide, notamment en matière de dons de matériel. Le donateur peut, par exemple, fournir des précisions sur les caractéristiques techniques et les volumes de ce qu'il propose. "Et ensuite on recontacte très rapidement, sous 48 heures maximum, le donateur" explique le Directeur des équipements du CHU, afin de mettre au point la façon de récupérer ces dons.  

Les perspectives de durée de la crise restant encore très floues, tous les dons, de toute nature, sont toujours les bienvenus.

"C'est une vraie marque, un vrai témoignage de soutien et de considération pour les soignants", conclut Florian Vinclair, qui indique combien "tous les personnels du CHU nous disent quotidiennement tout le plaisir qu'ils ont à recevoir ces témoignages".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu