Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : des files d'attente devant les magasins de tissus dans les Deux-Sèvres

Le port du masque recommandé voire obligatoire dans certaines circonstances pour le déconfinement à venir a pour conséquence une ruée vers les magasins de tissus. Exemple à La Tissuterie à Chauray, dans les Deux-Sèvres.

Depuis la ré-ouverture, les clients se pressent à La Tissuterie à Chauray Depuis la ré-ouverture, les clients se pressent à La Tissuterie à Chauray
Depuis la ré-ouverture, les clients se pressent à La Tissuterie à Chauray © Radio France - Noémie Guillotin

Les magasins de tissus pris d'assaut ! Ils sont autorisés à rouvrir depuis quelques jours car vous êtes nombreux à vouloir fabriquer votre propre masque. Masque qui sera obligatoire au moment du déconfinement dans certaines circonstances, dans les transports en commun par exemple.

Publicité
Logo France Bleu

La cadence est impressionnante

Ce mercredi après-midi, une quinzaine de personnes patientent dehors malgré la pluie devant La Tissuterie, zone Mendès France à Chauray. Avec le respect des distances, la file s'étend encore sur de longs mètres à l'intérieur du magasin. Depuis la réouverture samedi, Isabelle Fontaine déplie les rouleaux de tissus, coupe, et recoupe. "Il n'y a pas de pipi, pas de sandwich ! La cadence, elle est quand même impressionnant", raconte cette vendeuse tout en gardant le sourire dans sa voix.

Isabelle Fontaine, vendeuse à La Tissuterie, a de grosses journées en ce moment © Radio France - Noémie Guillotin

"Je veux bien ce petit turquoise", lance une cliente. "Vous avez quoi pour les hommes?", demande une autre. Isabelle Fontaine conseille et précise "il faut que ça reste ludique le masque, on va le porter longtemps".

Il ne faut pas tout attendre de l'Etat. C'est à nous aussi de prendre nos responsabilités

Christelle a acheté de quoi faire pour son conjoint, ses enfants, elle-même et "peut-être ma voisine". Cette habitante de La Crèche estime "qu'il ne faut pas tout attendre de l'Etat. C'est à nous aussi de prendre nos responsabilités".  

Les files d'attente s'étendent jusqu'à l'extérieur © Radio France - Noémie Guillotin

Matière première très recherchée : l'élastique. Patrick Devaud, le patron vient de remettre un gros rouleau. Il ne donne pas plus de 3 mètres par personne "pour que tout monde puisse en avoir. Quand c'est géré l'élastique ce n'est pas une denrée rare". Le gérant rassure, le magasin ayant été fermé quasiment deux mois, il y a encore des stocks. Même si "aujourd'hui on a un peu de mal à se faire ré-assortir avec les livraisons. Elles commencent à reprendre progressivement".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu