Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des garagistes dépannent des soignants dont les pneus ont été crevés à Armentières

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu Picardie

Ce samedi soir, des salariés de l'hôpital d'Armentières ont eu la mauvaise surprise de découvrir leurs voitures dégradées. Des pneus crevés par une personne qui s'en est pris à une trentaine de véhicules dans le secteur. Des salariés d'une chaîne de garages les ont dépannés, par solidarité.

Plusieurs salariés de ce garagiste sont venus récupérer les pneus crevés sur le parking de l'hôpital d'Armentières et les ont remplacés (photo d'illustration)
Plusieurs salariés de ce garagiste sont venus récupérer les pneus crevés sur le parking de l'hôpital d'Armentières et les ont remplacés (photo d'illustration) © Radio France - Stéphanie Berlu

Une trentaine de véhicules ont eu leurs pneus crevés, ce samedi soir, sur le parking du centre hospitalier d'Armentières, et dans les rues alentours. La moitié appartenait au personnel soignant. Un personnel très mobilisé face à l'épidémie de coronavirus : une quarantaine de patients sont actuellement hospitalisés, et les onze lits de réanimation sont occupés. Deux ambulances ont également été dégradées.

Même si, selon les premiers éléments, il est possible que ces actes de vandalisme ne visaient pas directement les soignants, ils ont beaucoup choqué. L'enquête se poursuit pour retrouver l'auteur, et la police a lancé un appel à témoins.

Solidarité pour dépanner les véhicules

La solidarité à l'égard des salariés de l'hôpital dont les voitures ont été vandalisées s’est mise en place spontanément. Les dépanneurs Buisine, de Bois-Grenier, se sont rendus sur place. Les garages Norauto ont également mobilisé plusieurs personnes pour changer les pneus endommagés, directement sur le parking de l’hôpital. La main d’œuvre et le déplacement ont été offerts.

"On a fait ce qu'on pouvait, avec le plaisir de rendre service" explique Xavier Chocraux, responsable régional de Norauto dans les Hauts-de-France, "dans ce contexte, on a notre part à faire, c'est assez naturel. Les soignants nous ont remerciés chaleureusement, mais on peut, nous, les remercier pour ce qu'ils font au quotidien".

ECOUTEZ : Xavier Chocraux de Norauto

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu