Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : comment aider le personnel mobilisé

-
Par , France Bleu

Médecins, infirmiers, aides-soignants... les personnels de santé, qui se disaient déjà très éprouvés par la dégradation de leurs conditions de travail, sont en première ligne dans la lutte contre le coronavirus Covid-19. Voici comment les aider.

Personnel de santé de l'hôpital de Nantes, le 10 mars 2020
Personnel de santé de l'hôpital de Nantes, le 10 mars 2020 © Maxppp - Franck Dubray

Alors que les services de réanimation sont déjà "saturés" dans le Grand Est, région la plus touchée par le Covid-19, de nombreuses initiatives voient le jour pour soutenir le personnel hospitalier mobilisé et particulièrement exposé, mais aussi les aides à domicile, personnes assurant l'approvisionnement ou encore les forces de l'ordre. Tour d'horizon.

Entraide en ligne

Garde d'enfants, courses... Lancée dimanche 15 mars, la plateforme "enpremiereligne.fr" propose de mettre gratuitement en relation l'ensemble des personnels mobilisés et des volontaires prêts à les soulager de tâches quotidiennes. "Gratuit, sans publicité, open-source, ne gardant pas vos données, avec la volonté d’aider bénévolement, enpremiereligne.fr veut permettre la mise en place d’une entraide rapide, sûre et facile entre individus, afin de faire face à l’épidémie qui frappe notre pays" peut-on lire sur le compte Twitter de la plateforme.

  • Qui peut aider ? 

Toutes les personnes âgées de 18 à 60 ans qui ne font "pas partie des publics à risque". "Si vous êtes en arrêt exceptionnel pour garder vos enfants, ou si vous êtes disponibles pour d'autres raisons et que vous avez la volonté de vous engager dans la lutte contre l'épidémie, vous pouvez vous inscrire !"

  • Qui peut bénéficier de l'aide ?

Les soignants, pharmaciens, membres des services d'urgence, aide à domicile pour handicapés ou personnes âgées, personnes assurant l'approvisionnement en médicaments, nourriture, énergie, et tant d'autres professions… mais le service pourra être ouvert à d'autres personnes "selon l'évolution de la situation". 

  • Comment s'inscrire ?

Il suffit de remplir un questionnaire en ligne et de préciser son code postal. La plateforme se charge ensuite de mettre en relation ceux qui proposent leur aide et ceux qui en ont besoin par mail.

Dans le même ordre d'idée, le groupe Facebook Soutien à nos soignants de l’APHP, centralise les propositions des internautes qui souhaitent épauler les personnels.

Multiples initiatives solidaires partout en France

Partout en France, des anonymes, des collectivités, des associations lancent également des initiatives locales. En Midi-Pyrénées, par exemple des étudiants se proposent de garder les enfants via l'application pour smartphone gratuite "Nextdoor" et à Cornebarrieu, une micro-crèche a offert de prendre en charge les enfants de soignants, de policiers ou de gendarmes. 

A Besançon  ou encore à Grenoble, les municipalités se sont engagées à proposer des solutions de garde d'enfants au personnel soignant. Une plateforme de "solidarité et de voisinage" en ligne doit aussi être lancée dans la ville iséroise. Plusieurs groupes Facebook ont été créés en Normandie pour échanger des services.

Des psychologues ont également appelé à proposer des consultations gratuites à destination, en priorité, des médecins qui luttent contre le coronavirus.

#Restezchezvous

Massivement encouragé sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Restezchezvous, le confinement reste la priorité rappelle les soignants à l'image de Rémi Salomon, président de la Commission médicale d'établissement (CME) centrale de l'APHP.

Nombreux messages et actions de soutien

Sur les réseaux sociaux toujours, des appels à applaudir symboliquement le personnel soignant, depuis sa fenêtre, le soir, ont été lancés.

Capture d''écran événement Facebook - Aucun(e)
Capture d''écran événement Facebook

Appels relayés sur Twitter par des personnalités politiques avec le hashtag #OnApplaudit.

A Paris, les fans du PSG ont déployé une banderole pour soutenir le milieu hospitalier dans la nuit de lundi à mardi devant l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu